Cameroun: Darak - Un militaire abat une femme qui refuse que ce dernier sorte avec sa fille

22 Octobre 2019

La tragédie a eu lieu samedi dernier à Darak, département du Logone et Chari (région de l'Extrême - Nord). Des sources locales rapportent qu'un matelot de 1ère classe, est arrivé au domicile d'une jeune femme prénommée Christine, autour de 19 heures, et aurait tenté de forcer celle-ci, à le laisser sortir avec sa fille.

Des témoins racontent alors que Christine n'a pas accédé à l'injonction du soldat, et qu'il s'est donc suivi, des heurts qui ont duré quelques minutes, entre la jeune femme, et le militaire. Le trihebdomadaire L'œil du Sahel qui rapporte cette information dans sa livraison du lundi 21 octobre 2019, fait savoir que c'est au cours de cette altercation, que le matelot de 1ère classe, a abattu dame Christine, avant de prendre la fuite.

Alertées, les populations sont accourues, et ont cherché à lyncher le meurtrier, lequel à en croire des témoins, a bénéficié de la protection de ses frères d'armes. Le soldat tueur a finalement été gardé à la brigade de gendarmerie de Darak. Très remontés, deux habitants de Darak ont saisi votre journal, et ont révélé que les exactions et toutes sortes d'abus des militaires sur les civils à Darak sont fréquentes, et les auteurs, disent-ils, ont toujours curieusement bénéficié de la protection de la hiérarchie militaire, et celle des autorités administratives.

Les populations comptent désormais se dresser contre ce qu'elles appellent « l'hypocrisie meurtrière des autorités militaires et administratives ». Elles comptent saisir le chef de l'Etat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.