Soudan: Hamdok - La justice est une principe, pas une affaire de gain politique

Khartoum — Le Premier ministre Abdalla Hamdok a affirmé que la question de la justice pour le gouvernement n'était pas une affaire de gain politique, mais une question de principe qui inclut la restitution des droits et des griefs, la guérison des victimes blessés et indemnisés au cours des 30 dernières années, en se félicitant du fait qu'une femme a été nommée juge en chef pour la première fois dans l'histoire du Soudan.

Dans son discours au peuple soudanais à l'occasion du 55ème anniversaire de la révolution d'octobre, il a déclaré que le gouvernement avait commencé à supprimer les aspects de l'autonomisation des institutions et organes de l'ancien Etat et avait mis en place une commission d'enquête indépendante lors de la la dispersion du sit-in et les incidents qui constituaient des violations des droits et de la dignité des citoyens se trouvant à proximité du commandement général à Khartoum et dans les États fédérés, ajoutant qu'un autre comité avait également été mis en place pour les personnes renvoyées de la fonction publique.

Il a souligné qu'un accord avait été conclu sur la création d'un bureau de pays du Haut Commissaire aux droits de l'homme, ce qui contribuerait grandement à fournir une assistance technique au gouvernement dans le domaine des droits de l'homme, ainsi qu'un suivi et un rapport sur les droits de l'homme dans tout le Soudan.

Dr Hamdok a évoqué les visites à l'étranger effectuées pour le retour du Soudan à la communauté internationale et pour faire passer le message sur l'importance d'établir des relations saines entre le Soudan et d'autres pays du monde fondées sur l'interet commun, le respect des orientations et l'instauration de la confiance dans le Soudan en tant qu'État civil et démocratique qui vise à assurer une présence positive aux forums internationaux et une source de bien, mais non un exportateur de mal et de dommages aux autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.