Burkina Faso: Commande publique - Le FPDCT se conforme aux exigences de l'ARCOP

22 Octobre 2019

La mission principale du FPDCT étant de mobiliser des ressources pour le développement des collectivités territoriales, il était nécessaire selon Bruno Dipama, Directeur général du FPDCT, de renforcer la capacité de ses hommes et femmes de l'institution, dans les procédures des marchés publics.

«La gestion des deniers publics a des exigences», a indiqué le premier responsable de l'institution.

Conscient donc de la place de sa structure et des difficultés qui peuvent entraver son bon fonctionnement, cet atelier s'avère très important aux yeux de Bruno Dipama qui estime que cette formation permettra au FPDCT d'être en concordance avec ses visions.

Pour Bruno Dipama, son institution est soumise à des principes cardinaux qui commandent son fonctionnement et ses interventions. Il s'agit de la transparence, la recevabilité, la traçabilité, la rationalité, la responsabilité et la reddition des comptes.

Pour cette première partie, ce sont les chefs d'agence, les chargés de projet du FPDCT et les directeurs centraux qui seront outillés.

La formation est assurée par l'ARCOP. Pour le secrétaire permanent de l'ARCOP, Sanou Tahirou, cette décision du FPDCT est salutaire. En effet, ladite formation est assurée par le secrétaire permanent de l'ARCOP Tahirou Sanou assisté de son collègue Gaston Yaméogo.

Durant les cinq jours, les participants bénéficieront de généralités sur la commande publique. Ils seront outillés également sur les modalités d'élaboration des dossiers d'appel à concurrence, l'évaluation des offres et le règlement des différends en matière de commande publique.

Ainsi, une fois la formation terminée, les agents pourront suivre les collectivités pour voir si les principes qui gouvernent la commande publique sont respectés, se convainc Bruno Dipama.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.