Cote d'Ivoire: Inondations dues aux fortes pluies - Le préfet d'Agboville sensibilise les populations

22 Octobre 2019

La salle de réunions de la préfecture d'Agboville a servi de cadre à la grande rencontre de sensibilisation de la population concernant les risques d'inondations dues aux fortes pluies.

C'était à l'initiative du préfet de région, préfet du département d'Agboville, Assoumou Ekponon. « Nous assistons à de fortes pluies ces derniers jours dues au dérèglement climatique. Les services de la météo sont formels et nous le constatons, la pluie a déjà fait des dégâts à Abidjan, Adiaké et Grand-Bassam.

La grande fête annuelle de l'Abissa a même été reportée pour deux semaines. La ville d'Agboville est aussi menacée par le fleuve "Agbo".

Nous devons prendre des mesures pour que les populations quittent les zones à risques avant que le pire ne se produise.

L'an dernier, la pluie a causé assez de dégâts ici et nous ne voulons plus revivre cette catastrophe cette année. Alors vous devez servir de relais pour sensibiliser vos parents... », a prévenu le préfet.

Cette adresse a été faite à l'endroit des autorités coutumières, religieuses, des chefs de communauté, des femmes et des jeunes présents à cette réunion.

L'assistance a promis porter le message à leur base. Aussi la salle des fêtes de la mairie est mise à disposition pour accueillir les familles des zones à risques.

Notons que les radios de proximité ont été mises à contribution. Avant cette rencontre, le préfet Assoumou Ekponon en compagnie du 1er adjoint au maire Iritié Bi et de la directrice régionale de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mme Dosso, a effectué une visite de terrain dans les quartiers de Sembrégnankro et Artisanal le 16 octobre 2019.

Sur place, l'on a constaté que certaines maisons ont commencé à être inondées par les eaux de pluies. Par exemple, Mahan Jeannette, une septuagénaire, avait déjà sa maison envahie par les eaux.

« Je vous invite à partir d'ici avant que le pire ne se produise », a-t-il invité les familles trouvées dans ces zones à risques.

Rappelons que l'an dernier, l'Etat, à travers la ministre Mariatou Koné, est venu au secours des sinistrés en faisant des dons en vivres et non vivres d'une valeur de 22 millions F Cfa.

Précisons que l'année dernière, l'on a enregistré 125 familles sinistrées et un décès.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.