Congo-Brazzaville: Education - Patrice Tsoumou promeut une école de qualité

Le président de la Dynamique pour la promotion de l'éduction de qualité pour tous et le développement a ouvert une campagne placée sur le thème « Promouvoir l'éducation de qualité pour tous ou périr ».

L'activité vise à faire du financement de l'éducation une cause commune et s'inscrit dans le cadre du point n° 4 des ObjectifS de développement durable des Nations unies.

Ainsi, lors de l'ouverture de cette campagne, le président de la dynamique a déclaré : « Nous avions réalisé que les enfants congolais nous ont tous pour parents, nous avons cru et continuons à croire que nous avons intérêt à agir en demandant que la question de la recherche des moyens pour la promotion d'une éducation de qualité pour tous soit une cause commune. Nous ne laisserons plus cette seule charge aux parents biologiques et aux députés élus, associations et mutuelles du coin dont les moindres interventions se noient dans l'océan de l'immensité des défis à relever ».

Cet appel à la mobilisation de tous pour l'éducation, a-t-il expliqué, est motivé par un constat selon lequel l'école des enfants congolais n'est financée que par l'Etat, les parents biologiques, les mécènes et autres bienfaiteurs. Ayant remarqué que le budget de l'Etat affecté à l'éducation ne semble plus être suffisant, Patrice Tsoumou a cru bon d'exhorter les Congolais, district par district, arrondissement par arrondissement, département par département, et commune par commune à pouvoir participer au financement de l'école.

Pour mieux expliquer son projet aux pouvoirs publics, Patrice Tsoumou a adressé une lettre au couple présidentiel, dont il pense être les premiers parents des enfants congolais.

Dans cette missive, il leur a rappelé que c'est, entre autres, faute d'une éducation scolaire mal menée que les enfants se livrent aujourd'hui au vandalisme et à la criminalité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.