Congo-Brazzaville: Talangaï 5 - Des kits scolaires pour les élèves des établissements publics

L'initiative est de la députée élue de la cinquième circonscription électorale du sixième arrondissement de Brazzaville, Claudia Ikia Sassou N'Guesso, qui a remis, le 21 octobre, par l'entremise de son suppléant, des fournitures scolaires aux élèves des trois cycles du complexe scolaire Antonio-Agostinho-Neto (primaire, collège et les deux lycées), de l'école primaire 18-mars ainsi qu' à ceux de l'école de Ngamakosso.

Accompagné de deux conseillers de la titulaire du poste, Isidore Lenga a parcouru les différents établissements en compagnie des chefs de trois quartiers que compte la circonscription. Au niveau du lycée, par exemple, des kits composés, entre autres, des cahiers, stylos et règles ont été offerts à un échantillon des élèves de la terminale C. C'est le cas au lycée A-A-Neto B où une trentaine d'élèves est inscrite en terminale C pour le moment.

« C'est la première année que nous lançons la terminale C, nous espérons que ce kit qui vient à point nommé va encore cristalliser la conscience des enfants. Soyez-en sûrs, vous ne serez pas déçus, les terminales C du lycée A-A-Neto B vous donneront des meilleurs résultats, mais continuez de nous accompagner dans cette stratégie », a souhaité le directeur des études de cet établissement, Adolphe Elenga.

Chef du quartier 610 Maman Mboualé, Bernard Kani Okoua s'est félicité du geste de la députée de Talangaï consistant à soulager tant soit peu les peines de certains élèves des six écoles primaires, des deux lycées et des deux collèges d'enseignement général de cette circonscription. Présentant la carte scolaire de ces trois quartiers qui formaient jadis le quartier 68, il a avancé le nombre de près de trente mille élèves. « Dans le temps, c'était le plus peuplé des quartiers du Congo, le quartier qui regorgeait plus d'élèves et d'écoliers », a-t-il conclu.

Comme l'an dernier en cette même période, la députée de Talangaï 5 a bénéficié de l'apport de la Fondation Burotop Iris pour la réalisation de ce geste. « Sans éducation, il n'y a pas la construction d'une nation. La nation est construite à partir d'une éducation saine et normale. C'est la raison pour laquelle elle (la députée, ndlr) a toujours pensé aider les enfants à la limite de ses capacités. Ce geste est un signe d'encouragement envers les élèves, une manière tacite de les aider à bien étudier », a justifié Isidore Lenga.

Pour pousser les enfants à travailler davantage, une émulation sera prochainement organisée.« Nos partenaires ont pensé que nous devrions à notre niveau nous organiser et voir, à la mesure du possible, si nous pouvons organiser des émulations chaque trimestre ou chaque semestre. Et nous sommes en train de nous organiser avec les responsables des établissements scolaires », a expliqué le député siégeant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.