Angola: Union africaine - La présidence angolaise au CPS discutée à Addis-Abeba

Luanda — Le Représentant permanent de l'Angola auprès de l'Union africaine, Francisco da Cruz, a été reçu lundi en audience par le Commissaire pour la paix et la sécurité de l'Union africaine, Smail Chergui, ayant, entre autres sujets, abordé le programme de la présidence tournante de l'Angola au CPS, prévue pour décembre.

C'est la deuxième fois, dans le cadre de ce mandat, que l'Angola assumera le commandement du Conseil de paix et de sécurité après l'avoir fait en septembre 2018, a informe une note du Service de presse de l'ambassade d'Angola en Éthiopie.

A cette époque, l'ordre du jour mettait en exergue l'analyse de la situation dans des pays tels que le Burundi et la République centrafricaine, l'état de la capacité de réaction immédiate de la crise en Afrique (CARIC), la coordination des actions de paix et de sécurité entre le CPS et la Communauté pour le Développement de l'Afrique australe (SADC), la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), la Communauté des États d'Afrique centrale (CEAC) et l'Union du Maghreb, entre autres thèmes du continent africain.

Élu en janvier 2018 pour un mandat de deux ans, l'Angola fait partie du CPS avec l'Algérie, le Burundi, Djibouti, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Kenya, le Lesotho, le Libéria, le Maroc, le Nigeria, le Rwanda, la Sierra Leone, le Togo et le Zimbabwe.

Toujours dans l'audience, il a été de nouveau débattu la question de l'insertion de personnel angolais dans les structures de l'UA, en particulier celles liées à la paix et à la sécurité, selon laquelle Smail Chergui avait déjà exprimées en mai de cette année, la pleine disponibilité de travailler avec l'Angola.

Ils ont également passé en revue l'actualité africaine en général, et en particulier la RCA, où l'angolais Bertino Matondo est le représentant spécial du président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat.

S'exprimant récemment lors d'une session du CPS, Francisco da Cruz s'est penché sur la paix en RCA et sur la stabilité dans la sous-région, soulignant que l'Angola soutenait le processus de paix et de réconciliation en cours dans ce pays d'Afrique centrale.

Le Département de paix et de sécurité de l'UA assiste le Conseil de paix et de sécurité dans la prévention des conflits, la gestion des crises et la reconstruction post-conflit, la défense et sécurité et les opérations de soutien à la paix.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.