Afrique: Les intérêts russes dans le continent

22 Octobre 2019

Le premier sommet Russie-Afrique s'ouvre le 23 octobre à Sotchi, une station balnéaire de la Russie. Une quarantaine de dirigeants y sont attendus. But recherché par Moscou, renforcer ses relations avec l'Afrique.

Absente depuis la chute des régimes communistes en Europe, alliés à l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), la Russie a entamé depuis quelques années son retour en force sur le continent. Pourtant, l'ex-Union soviétique fut un acteur important sur le continent africain avant que son poids économique et politique ne diminue avec la fin de la guerre froide et la chute du mur de Berlin.

Ventes d'armes

Plusieurs analystes affirment que les exportations d'armes sont l'un des domaines d'intervention de la Russie en Afrique. Même si une partie de ses principaux marchés se trouve en Asie, Moscou continue d'accroitre ses ventes d'armes en Afrique. L'Algérie et l'Egypte, pourtant allié fidèle des USA, sont citées parmi ses principaux clients selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), en Suède.

Offensive diplomatique

Moscou a également renforcé ses relations diplomatiques avec certains pays africains, comme le Soudan ou la République centrafricaine sans se soucier des principes démocratiques et de l'État de droit. Cependant, des experts estiment que la Russie n'est plus l'Union soviétique.

Elle ne dispose donc pas les ressources nécessaires pour se déployer de manière significative en Afrique comme les autres puissances occidentales, américaines ou chinoise.

Qu'est-ce qui explique ce regain subit de l'intérêt de la Russie en Afrique ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.