Cameroun: « Nous travaillons pour les prochaines élections »

interview

Isaac Feuzeu, président national du Mouvement pour l'émergence et le réveil du citoyen.

Quelles sont les activités que votre formation politique mène en ce moment où se profilent plusieurs consultations électorales ?

En ce moment, nous continuons de travailler à la base avec nos militants sur le plan d'action de notre parti, le Mouvement pour l'émergence et le réveil du citoyen (Merci). Et les différentes informations que je reçois à propos des autres régions font croire que le même travail est fait par nos délégués régionaux. D'ici peu, les différentes délégations nous retrouverons pour que, dans un comité, nous puissions déterminer les candidats qui participeront aux prochaines élections municipales et législatives. Leur sélection est faite à partir des primaires, au sein du parti dans les régions. L'on comprend d'ores et déjà que votre parti participera aux prochaines élections municipales et législatives.

Quelles sont les stratégies déployées ou mises en place pour l'une et l'autre élection ?

En tant que parti politique confirmé, le Mouvement pour l'émergence et le réveil du citoyen entend jouer son rôle à fond. C'est donc un fait que nous irons aux prochaines élections. C'est pour cela que nous travaillons à cet effet. En ce qui concerne ces élections, les différents membres de délégation sont en train d'affûter leurs armes pour que la participation du parti Merci ne soit pas de la simple figuration. Notre stratégie consiste donc, comme je vous ai dit, à sélectionner dès la base du parti, les militants les plus représentatifs et dignes de défendre les couleurs de notre formation politique.

Dans quelles circonscriptions administratives comptez-vous entrer en compétition ?

Notre parti n'est pas né aujourd'hui. Je pense que les Camerounais savent au quotidien ce que nous pouvons apporter pour le changement dans ce pays. Ce n'est peut-être pas parce que les gens sortent dans les rues pour empêcher les Camerounais de matérialiser leur volonté qu'ils font forcément de la politique. Ce n'est pas la rue qui fait la politique. Les Camerounais vont juger dans les urnes très bientôt. Yaoundé étant le siège national du parti Merci, les différents responsables du bureau exécutif sont d'accord pour que nous maximisions sur notre base. Et comme nous l'avons fait en 2007, nous étions deuxièmes après le Rdpc à cette échéance-là.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.