Sénégal: Kaffrine - Plus de 95% des enfants inscrits au CI sans pièces d'état-civil (IA)

Kaffrine — Plus de 95% des enfants de la région de Kaffrine (centre) inscrits au CI en 2019-2020 ne disposent pas de pièces d'état-civil, selon l'inspecteur d'académie (IA) Aboubacry Sadikh Niang.

"Pour cette année scolaire, nous avions planifié de recruter 8.478 enfants au CI. Mais, pour la première phase, nous avons 5.690 inscrits soit un taux de réalisation de 67,11%.

Et, plus de 95% de ces enfants ne disposent pas de pièces d'état-civil pour la première campagne", a dit l'IA en marge d'un comité régional de développement (CRD) axé sur la rentrée scolaire.

Il a également déploré une "faiblesse" du réseau des structures préscolaires qui empêche un recrutement durable des écoles élémentaires.

L'IA a relevé "une faible implication des collectivités territoriales dans la campagne de recrutement au CI".

Aboubacry Sadikh Niang a indiqué que 1.392 élèves ayant réussi au Brevet de fin d'études moyennes (BFEM) sont orientés dans les séries littéraires.

Quelque 551 élèves sont orientés dans les séries scientifiques.

"Les 3372 élèves de la région de Kaffrine ayant réussi à l'entrée en sixième ont tous été orientés", a salué l'Inspecteur d'académie.

L'Académie de Kaffrine, créée en 2009, compte quatre Inspection de l'éducation et de la formation (IEF), 601 structures de l'enseignement général, 18 de l'enseignement technique et professionnel, 29 daara (écoles coraniques), 30 classes d'alphabétisation fonctionnelle et autant de classes -passerelles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.