Angola: La Cour des comptes instaure une nouvelle façon d'émettre l'avis relatif au Compte général de l'État

Luanda — La Cour des comptes angolaise projette d'instaurer, à partir de l'année 2020, une nouvelle façon fonctionnelle intégrée d'émettre l'avis relatif au Compte général de l'État (CGE).

Cette nouvelle façon de donner l'avis compte inclure, outre le ministère des Finances, les députés rattachés à la cinquième Commission d'Économie et des Finances de l'Assemblée Nationale (Parlement), pour aider à évaluer et émettre l'avis relatif au Compte général de l'État, a précisé mardi à Luanda la présidente de la Cour des comptes.

Exalgina Gamboa a tenu ces propos en présentant le « Plan stratégique de la Cour des comptes, relatif à la période 2020/2023, et les Priorités de l'année 2020 », lors de la réunion de cadres du Tribunal supérieur qui se déroule à l'Assemblée Nationale.

En termes de la Loi, la Cour des comptes a le devoir d'émettre un avis technique, qui n'engage, sur l'exécution du Compte général de l'État du budget d'exercice antérieur sous la gestion du gouvernement, à la demande de l'Assemblée Nationale.

Le Compte général de l'État comprend ceux de tous les organismes de l'Administration centrale et locale de l'État, des institutions publiques et des services autonomes, ainsi que ceux de la sécurité sociale et des organismes de souveraineté.

« Nous faisons, annuellement, l'analyse du CGE, mais nous n'en faisons pas le suivi d'application. Le suivi d'application du CGE passe par le contrôle concomitant », a-t-elle souligné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.