Erythrée: Colère de l'Érythrée après des critiques publiées par la Deutsche Welle

L'ambassadeur allemand a été convoqué par le ministère des Affaires étrangères lundi dernier. Motif officiel de la convocation : les critiques émises contre l'Érythrée par un journaliste de la radio publique allemande Deutsche Welle, selon le ministre de l'Information et porte-parole du gouvernement d'Asmara.

Yemane Ghebremeskel s'en est pris à la Deutsche Welle, mais sans beaucoup de précision. La radio publique allemande serait coupable de « persister dans ses campagnes de diffamation effrénées contre l'Érythrée ».

Il a ensuite affirmé que l'ambassadeur allemand avait été convoqué pour demander une « clarification / rectification sur l'incessant vitriol » diffusé par la Deutsche Welle. Lequel n'a rien à voir, conclut le dirigeant de ce pays sans médias libres, avec « l'objectivité journalistique ».

La Deutsche Welle n'a pas encore commenté cet incident. Mais la mauvaise humeur érythréenne prend sans doute sa source dans une tribune publiée le 11 octobre par le directeur du service en amharique de la radio, critiquant l'absence de changement en Érythrée malgré l'accord de paix avec l'Éthiopie.

Le journaliste érythréen Habtom Yohannes rappelle que c'est la deuxième fois en un an que l'Érythrée s'en prend à l'Allemagne, bastion de l'opposition où réside une importante et influente diaspora.

En octobre 2018, un propos similaire tenu à Berlin devant le Parlement par le chef de la diplomatie allemande avait déjà suscité un communiqué cinglant d'Asmara. Il faut dire enfin que c'est l'Allemagne qui est en pointe dans le rapprochement de l'Europe avec la très susceptible dictature érythréenne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.