Cote d'Ivoire: Coopération ivoiro-chinoise - Dominique Ouattara visite le Centre national hospitalier de médecine de Tokyo

22 Octobre 2019

En marge de la cérémonie d'intronisation du Prince héritier Naruhito, nouvel Empereur du Japon, la Première dame, Dominique Ouattara, a eu un entretien le 21 octobre à Tokyo, avec l'épouse du Premier ministre du Japon, Mme Akie Abe.

Selon la direction de la communication, au cours de cette rencontre, elles ont échangé sur leurs pays respectifs. Au sortir de cette rencontre, Dominique Ouattara a souligné sa joie d'avoir rencontré Mme Akie Abe après leur rencontre de Nairobi au Kenya en août 2016 lors de la TICAD VI.

Après la visite, le cap a été mis sur le centre hospitalier de la médecine globale de Tokyo. Ce centre hospitalier dispose de plusieurs spécialités dont la pédiatrie, la gynécologie et le traitement des maladies infectieuses. Dominique Ouattara a eu le plaisir de voir ce centre, notamment le pôle Mère - Enfant.

Elle a insisté sur l'importance d'une telle visite jugée enrichissante. Pour elle, il est toujours intéressant de s'enrichir de ce qui se fait ailleurs par rapport aux hôpitaux ivoiriens.

Elle a souhaité l'établissement d'un partenariat entre l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville et le Centre hospitalier de la médecine globale de Tokyo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.