Congo-Brazzaville: Gouvernance - Le Prisp soutient la mise en place de la cellule de suivi des réformes

Le nouvel organe, institué le mois dernier, est placé sous la tutelle du Premier ministre. Le Projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp), qui a appuyé sa création, promet de financer le recrutement des consultants et les travaux techniques.

La réforme de la gouvernance est le premier axe majeur du Plan national de développement 2018-2022. La cellule de suivi des réformes devrait intervenir en tant qu'organe d'appui à la décision de la primature, chargée du suivi-évaluation des activités visant à améliorer la gouvernance du secteur public.

En effet, doté d'un comité de coordination et d'un secrétariat permanent, l'organe a pour mission de contribuer à l'amélioration de l'efficacité des marchés publics ; du processus de la réforme de l'État et de l'administration publique ; de la fiscalité forestière ; du système judiciaire et l'intensification de la lutte contre la corruption.

Dans les tout prochains jours, cinq experts-consultants nationaux individuels seront recrutés en vue de renforcer cette cellule de suivi des réformes. Pour un meilleur aboutissement de ce processus, les partenaires plaident en faveur de l'insertion de nouvelles composantes économiques et administratives nécessaires dans l'action gouvernementale. Ils sont également favorables au renforcement des capacités au niveau institutionnel, logistique et financier de l'État.

À noter que le Prisp est un projet du gouvernement financé par la Banque mondiale à hauteur de quarante millions de dollars, soit 23,445 milliards francs CFA, pour une période de cinq ans (2017-2022). Ce projet vise à maximiser la collecte des recettes financières domestiques hors pétrole et la gestion des finances publiques, la modernisation de l'administration publique, le renforcement de la redevabilité et la reddition des comptes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.