Cote d'Ivoire: Gestion du Parc de Banco - La Fondation pour les parcs et réserves octroie 150 millions à l'OIPR

La Fondation pour les Parcs et Réserves de Côte d'Ivoire et l'Office Ivoirien des Parcs et Réserves ont signé une convention pour la mise en place du guichet du parc national du Banco, le jeudi 17 Octobre 2019, au ministère de l'Environnement et du Développement durable à Abidjan

À cette occasion, le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka a dit : « Les efforts de reprise en main de ces parcs nationaux et réserves, soutenus fortement par nos partenaires techniques et financiers, ont concerné en priorité les Parcs nationaux de la Comoé, de Taï, d'Azagny et du Mont Sangbé avec la mise en place de fonds de dotation dont les revenus permettent d'assurer ces dernières années les coûts de fonctionnement de ces patrimoines naturels.

À ces quatre parcs nationaux, s'ajoute ce jour, le Parc national du Banco à travers la création d'un guichet auprès de la Fondation avec une première dotation de 150 millions de francs CFA ».

Et d'ajouter: « Pour la conservation de la diversité biologique, notre pays a mis en place un réseau de quatorze (14) parcs nationaux et réserves naturelles qui sont représentatifs de l'ensemble des écosystèmes de la Côte d'Ivoire ».

Le Président du Conseil de Gestion de l'Office Ivoirien des Parcs et réserves (OIPR), Aboua Moïse a indiqué : « Le Parc national du Banco est un écosystème de forêt dense d'une superficie de 3 438 hectares.

Il est bien conservé et situé en pleine ville d'Abidjan. Il a été choisi comme site-pilote du Projet de Gestion Intégrée des Aires Protégées de la Côte d'Ivoire démarré en 2017. Le financement est assuré par le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM) avec pour Agence d'exécution le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE).

Le Guichet Parc national du Banco auprès de la Fondation démarrera avec une mobilisation financière, certes modeste d'environ 150 millions de francs CFA.

Cela permettra de favoriser la mobilisation de ressources financières additionnelles auprès d'autres partenaires au développement et de toute organisation sensible à la protection de la diversité biologique.

En vue d'assurer une meilleure conservation du Parc national du Banco ». Pour le Directeur exécutif de la Fondation pour les parcs et réserves de Côte d-Ivoire (FPRCI), Fanny N'Golo « l'objectif à moyen terme de la FPRCI est d'octroyer à partir du fond de dotation, une subvention annuelle de près de 2 milliards de Franc CFA à l'OIPR en complément des financements de l'État de Côte d'Ivoire.

La FPRCI constitue un mécanisme de financement innovant et pérenne pour les parcs nationaux et réserves de Côte d'Ivoire » a-t-il mentionné.

Il a rappelé que les parcs et réserves de Côte d'Ivoire qui bénéficient du financement de la fondation représentent 86,52% de la superficie totale du réseau des parcs nationaux et réserves de Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.