Maroc: L'art pour consolider davantage les droits de la femme

La chaîne allemande ZDF a jeté la lumière sur la 1ère Biennale internationale d'art contemporain de Rabat, assurant que cet événement 100% féminin est susceptible de consolider les acquis des femmes marocaines.

Dans un reportage diffusé vendredi, ZDF, la deuxième chaîne de télévision généraliste publique fédérale, a souligné que la Biennale internationale d'art contemporain de Rabat expose des œuvres artistiques exceptionnelles des femmes d'un pays musulman qui se dirige avec fermeté vers la modernité. "Nous vivons dans une société attachée à son passé, à ses traditions et à sa culture", a indiqué le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi, cité par la chaîne allemande, ajoutant que "notre objectif n'est pas de changer la société, mais de la développer et l'améliorer à travers diverses manifestations".

L'artiste marocaine Khadija Tnana, qui participe à cet événement, a déclaré à ZDF qu'elle cherche à jouir de toute sa liberté lors de la réalisation de ses œuvres. "A travers l'art, les femmes peuvent consolider leur place dans la société", a-t-elle dit. La Biennale internationale de Rabat se tient du 24 septembre au 18 décembre 2019 sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Cette première édition est composée d'un volet international qui réunit 63 artistes et collectifs d'artistes venus de 27 pays différents, de trois cartes blanches consacrées à l'art contemporain, au cinéma et à la littérature, et d'un focus sur l'art urbain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.