Cote d'Ivoire: Fermeture du CHU de Yopougon - Voici où seront logés les services spécifiques

23 Octobre 2019

Le processus de fermeture du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon débute ce matin même. « A partir de demain (ndlr aujourd'hui), nous n'admettrons plus de nouvelle admission dans presque tous les services, sauf 4 qui sont spécifiques au Chu.

A savoir la néphrologie pédiatrique qui sera encore là (le temps de terminer les travaux de son site d'accueil), la néonatalogie, la médecine physique de réadaptation et la neurochirurgie, le temps qu'on finisse les travaux à l'hôpital du pont (ndlr à Treichville) », a indiqué hier sur le plateau du JT de 13h de Rti 1, Dr Deka Paulin, le directeur de l'établissement sanitaire.

Invité du Magazine du dimanche de la chaine 1, il est revenu en long et en large sur la fermeture annoncée du Chu.

Concernant la médecine physique et de réadaptation, il a précisé que seules les activités ambulatoires seront maintenues. C'est-à-dire les personnes qui viendront pour les activités de rééducation pour retourner à la maison.

« Il n'y aura pas d'hospitalisations. Cela se fera au Chu de Treichville », a-t-il déclaré, indiquant que la fermeture définitive du centre interviendra le 1er novembre 2019, comme l'a déjà annoncé le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Dr Aka Aouélé.

Mais déjà, a poursuivi Dr Deka, le Chu va commencer à se vider dès d'aujourd'hui. Ce, jusqu'au 31 octobre à 16h30 mn où tous les chefs de service devront lui remettre les clés qu'il remettra à son tour aux autorités. A compter de cette date débutera donc le transfert des malades.

« A partir du 31 octobre, les malades hospitalisés seront transférés médicalement dans les autres centres universitaires.

Un plan de continuité des services a été mis en place », a-t-il expliqué, précisant que ce sont les 3 Chu vont qui vont recevoir le gros lot des services délocalisés, donc des malades et qu'un maillage autour d'Abidjan a été fait pour retenir les malades, notamment à Grand Lahou, Sikensi, Jacqueville et Dabou.

Des ambulances (4 au total) seront prépositionnées dans la commune pour évacuer rapidement les malades. Un plan de communication avec des numéros d'appel, a-t-il rassuré, seront donnés à la population.

Revenant sur les 4 services spécifiques au Chu de Yopougon, Dr Deka Paulin a fait savoir que la néphrologie pédiatrique sera délocalisée à l'Institut national de santé publique (Insp), la néonatalogie au centre de Béago, toujours à Yopougon, la neurochirurgie occupera les locaux du dispensaire du pont à Treichville.

La néphrologie adulte, en plus des Chu de Cocody et Treichville, ira à l'hôpital militaire d'Abidjan.

Auparavant, l'invité du Magazine du dimanche a indiqué que la réhabilitation se fera en deux phases, la 1ère évaluée à 50 milliards FCFA va constituer un noyau chaud. C'est-à-dire les urgences, la réanimation et le bloc opératoire.

« Et pendant que tout cela est mis en place, nous allons faire les études pour la 2è phase. C'est tout cela qui prendra 3 ans », a-t-il expliqué. Ainsi, au terme de ces 36 mois de travaux, c'est un nouvel établissement qu'il sera donné aux Ivoiriens de constater

« Nous aurons un accroissement de la capacité d'accueil. C'est tout le bloc, donc tous les 26 services dans les 4 bâtiments qui seront complètement réhabilités. Après la réhabilitation totale de la structure, nous aurons donc des nouveaux équipements à la pointe d'un Chu moderne et qui pourra faire face au défi de 2022», a-t-il soutenu.

Parlant de la fermeture de l'établissement, il s'est voulu clair : « Il était temps. Le Chu a ouvert dans les années 1989. Ç'a pris un coup de vieillesse. Tout se dégradait. Vous êtes sans ignorer que toutes les semaines nous étions sous les feux des réseaux sociaux.

Inondation aux blocs opératoires. Tantôt, il n'y a pas d'eau, il n'y pas d'électricité. Nous avons les structures qui étaient vétustes. Il était question à un moment donné que le gouvernement prenne ses responsabilités et c'est ce qui a été fait ».

Notons que c'est le groupe Bouygues qui a été retenu pour cette réhabilitation. C'est ce groupe qui a d'ailleurs construit l'établissement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.