Cote d'Ivoire: Assemblées annuelles Banque mondiale/FMI - Le pays et la Banque mondiale définissent le cadre d'une stratégie

23 Octobre 2019

La Côte d'Ivoire et la Banque mondiale ont discuté de l'élaboration d'une stratégie en ligne avec les ambitions de développement du pays sur la période 2020-2030. Cette approche stratégique prendra notamment en compte les secteurs de la logistique, du capital humain, de la transformation des matières premières...

C'était lors d'une réunion de travail, le vendredi 18 octobre 2019 à Washington, au cours de laquelle, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et le Vice-président de la Banque mondiale pour la Région Afrique, Hafez Ghanem ont réaffirmé leur détermination à être plus stratégiques dans leur coopération, afin d'avoir un impact plus positif sur les populations.

« Je me réjouis de l'appui continu de la Banque mondiale pour la mise en œuvre des programmes de développement de la Côte d'Ivoire, avec plusieurs projets en cours qui concourent au succès du Programme Social du Gouvernement.

Ce programme touche divers secteurs sociaux, notamment l'éducation, la santé et la protection sociale, l'accès des populations aux logements, à l'eau potable, à l'énergie, au transport, aux biens de grande consommation, à l'autonomisation des femmes, à l'emploi des jeunes... », a indiqué Amadou Gon Coulibaly.

Pour sa part, Hafez Ghanem a réitéré la disponibilité de la Banque mondiale à accompagner la Côte d'Ivoire dans sa détermination à accroître l'impact de l'action gouvernementale pour l'amélioration des conditions de vie des populations.

Notamment dans les secteurs sociaux prioritaires (eau potable, emploi, santé, éducation, assainissement, logement, protection sociale) et dans les infrastructures économiques (routes, énergie, ports, aéroport, et TIC). Notons que cette stratégie se fera en collaboration avec la Société Financière Internationale (SFI).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.