Sénégal: Saint-Louis - Des opérations de reboisement pour remédier à la dégradation de la mangrove

Saint-Louis — L'ONG Le Partenariat a lancé des opérations de reboisement dans certaines zones de la région de Saint-Louis dont le Gandiol, pour remédier à la dégradation de la mangrove dans les localités concernées ces dernières années.

L'ONG a ainsi lancé mardi une opération de reboisement de 2 deux hectares de mangrove dans la zone fragile du Gandiol située dans le périmètre de la Langue de Barbarie, des parties menacées par l'avancée de la mer.

De même, plusieurs activités de reboisement ont été menées à Khor, Bango et Darou, localités dans lesquelles "4 hectares de mangrove ont été déjà reboisées" en collaboration avec les conseils de quartiers, selon Alioune Guèye, responsable du volet mangrove à l'ONG Le Partenariat.

Il ajoute qu'une cartographie de la mangrove sera faite pour délimiter les contours de cet écosystème.

De même des activités génitrices seront selon lui développées dans les zones concernées, à travers la réalisation de fermes piscicoles et autres activités pour les GIE de femmes exploitantes de produits halieutiques.

Le président du GIE des écogardes du Parc national de la Langue de Barbarie (PNLB), a insisté sur la nécessité de protéger la mangrove à) Saint-Louis, région regorgeant d'une "forte densité de mangrove que l'on ne trouve nulle part ailleurs en Afrique de l'Ouest".

Il s'agit de "contribuer significativement", à moyen et long terme, à l'exploitation durable de cet écosystème", a indiqué Moussa Niang.

A l'en croire, dans cette perspective, la mobilisation des populations va se poursuivre dans d'autres périmètres du Gondolais, notamment à Dièle Mbame, Doune Baba Dièye, à Dégou Niaye, Moumbaye, Mouit, Tassinère, Ndiébène.

"Cette action citoyenne s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d'un vaste programme de valorisation de l'écosystème de la mangrove soutenu par l'organisme Diffusion d'expériences innovantes de gestion participative - mangroves et territoires (DEMETER)", a précisé Moussa Niang.

Un collectif de 5 deltas du Sénégal a été créé, l'ONG Le Partenariat étant chargée de piloter cette initiative pour la région de Saint-Louis, a-t-il fait savoir.

Le président du GIE des écogardes du Parc national de la Langue de Barbarie a toutefois évoqué "plusieurs contraintes" pesant sur les actions de sauvegarde menée dans certaines zones de Saint-Louis où la mangrove est utilisée comme bois de chauffe et sert "pour la fabrication de pirogues."

Il a déploré cette "situation alarmante, non-conforme à la protection de la mangrove", surtout que certaines populations "vont même jusqu'à remblayer" des périmètres dans certains cas, "pour y aménager des espaces d'habitation".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.