Madagascar: Projet Tanamasoandro - « On attend le Plan d'Action de Réinstallation », selon Ampilahy Laurent, le DG de l'ONE

« Les promoteurs du projet Tanamasoandro ont déjà déposé un document relatant les Etudes d'Impact Environnemental (EIE), il y a moins d'un mois, après avoir été notifiés par l'Office National pour l'Environnement (ONE).

En outre, le protocole d'accord entre les deux parties a été déjà conclu pour pouvoir mener l'évaluation technique environnementale. Selon la loi, ces premiers sont tenus à couvrir toutes les dépenses liées à cette évaluation environnementale du projet. C'est fixé à 0,5% du coût d'investissement du projet. Ce taux peut réduire d'une manière dégressive selon le montant d'investisement alloué». Le directeur général de l'ONE, Ampilahy Laurent, l'a expliqué lors d'une rencontre avec la presse hier.

Accord. En revanche, « on attend encore le Plan d'Action de Réinstallation (PAR) de la part des promoteurs du projet afin que le comité technique d'évaluation puisse démarrer l'enquête proprement dite au niveau du site concerné, en commneçant par les consultations publiques. Ce comité regroupe toutes les entités concernés par le projet, tels que les ministères de l'Eau, de l'Aménagement du Territoire, de la Population. Nous y impliquons également la société civile », a-t-il poursuivi.

Ce PAR relate entre autres, le site d'installation de la population à exproprier et la valeur des compensations de leurs rizières à remblayer. « Toutes les parties prenantes élaborent ensuite le cahier de charge environnemental et social après la conclusion d'un accord entre les promoteurs du projet et la population impactée. Selon la loi en vigueur, il faut réaliser une EIE avant de mettre en œuvre un projet. Mais cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas démarrer l'activité sans l'EIE », a conclu le DG de l'ONE.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.