Madagascar: Assainissement des communes rurales - Les étudiants mettent la main à la pâte

C'est un projet social initié par des étudiants, plus précisément un groupe de sept étudiants de l'INSCAE, qui se concentre sur l'assainissement des communes rurales.

Selon leur explication, ces jeunes envisagent d'assurer un développement primaire et durable dans les communes. Raison pour laquelle, ils ont effectué une première descente samedi dernier dans le district d'Ankazobe pour prêter mains fortes, ou plutôt pour inviter les riverains à procéder à un grand nettoyage de leur commune. Au programme de ce grand ménage populaire donc : nettoyer les canaux et les rues, couper les buissons et recycler les ordures organiques, plastiques ou bien toxiques.

La peste. Mais si le choix s'est porté sur Ankazobe, ce n'est pas suite à un jeu de pile ou face, non l'endroit a été bien pensé par ces étudiants. En effet, ce district était le point de départ de l'épidémie de peste de 2017 selon la monographie du ministère de la Santé publique. Pour eux, il est donc primordial de mener des actions d'assainissement dans ce district, jugé comme étant la zone d'endémie de la peste, afin que cette situation ne se reproduise plus dans le futur. Le déplacement était ainsi inévitable pour ces jeunes tananariviens : « Il faut que la population rurale vive dans un environnement propre, loin de la pollution et toute éventuelle saleté susceptible d'engendrer une maladie » ont-ils défendu concernant leur projet baptisé « Asa Tagnamaro ».

Un succès. Demander aux riverains de se joindre à un mouvement d'assainissement n'est pas toujours chose facile. Mais les étudiants de l'INSCAE ont gagné leur pari puisque riverains, agriculteurs et éleveurs d'Ankazobe les ont rejoints pendant la journée du samedi. Les opérations de nettoyage ont été menées aux alentours de la mairie et des canaux qui traversent Ankazobe. A la fin de la journée, tous les participants ont déjeuné ensemble, histoire de se détendre après toute une journée de dur labeur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.