Ile Maurice: Navingate - Un épisode 2 sur Roches-Noires...

Après la série d'allégations sur les transferts de fonds de son parti à son compte personnel, le leader des Rouges est la cible d'une autre vidéo, soit Navingate 2. Navin Ramgoolam le sentait-il venir ? Dimanche 20 octobre, soit trois jours de cela, il avait indiqué que d'autres vidéos suivront, visant à porter atteinte à sa réputation.

Le trailer de ce qui semble être une nouvelle polémique a été posté sur le profil «Navin Chor» créé le 18 octobre soit lorsque la vidéo Navingate 1 a été publiée. Le vol à son campement à Roches-Noires est évoqué. Les auteurs de cette vidéo annoncent cette fois qu'ils donneront des détails sur les «inside» de cette affaire.

Pour rappel, la première vidéo portait sur les dépenses de l'ancien Premier ministre jugées faramineuses. Des documents bancaires sont également produits pour appuyer l'allégation selon laquelle il procèderait à des transferts de fonds de son parti à son compte personnel.

La MCB avait alors sorti un communiqué indiquant que «ces documents, qui tombent directement sous le sceau du secret bancaire, avaient été remis aux autorités dans le cadre de deux enquêtes, pour lesquelles nous avons été tenus de coopérer», a fait savoir la direction de la banque.

Le PTr était également venu de l'avant pour condamner ces accusations «grotesques». Tandis que l'Independent Commission against Corruption a aussi publié un communiqué pour déplorer ces fuites. Tout en précisant que ces documents n'émanent pas de son institution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.