Sénégal: Visite du Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme - Michelle Bachelet offre 1.600.000 F CFA en médicaments au centre «Ginndi»

23 Octobre 2019

Le Centre d'accueil, d'information et d'orientation pour enfant en situation difficile «Ginndi» a abrité hier, mardi 22 octobre dans ses locaux, Mme Michelle Bachelet, Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme.

A cette occasion, cette dernière a offert un lot de médicaments d'une valeur d'un million six cent mille francs de pour aider à la prise en charge de ces enfants en situation difficile.

1.600.000 (un million six cent mille francs), c'est le montant du don en médicaments offert au Centre d'accueil, d'information et d'orientation pour enfant en situation difficile «Ginndi» par le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Mme Michelle Bachelet en vue d'aider les enfants défavorisés du dit centre. C'était hier mardi, en présence de Mme Ndèye Saly Diop Dieng, ministre de la Femme, du Genre et de la Protection de l'enfance et de la directrice du centre.

Selon Ndèye Saly Diop Dieng, «cette démarche positive s'inscrit dans une adhésion aux dispositions de la Charte africaine des droits et du bienêtre de l'enfant mais aussi de la Convention des Nations Unies relatives aux droits de l'enfant dont nous préparons activement à célébrer le 30ème anniversaire, en étroite collaboration avec nos partenaires.

L'engagement de notre pays à renforcer la sécurité des enfants et à leur assurer des conditions de développement harmonieux et équilibré s'est traduit aussi, au mois de septembre dernier, par le lancement du Portail de signalement pour lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants en ligne, en collaboration avec «Internet Watch condition» qui s'active dans l'identification des images diffusées sur internet», explique-t-elle.

Quant à la directrice du centre «Ginndi», Maimouna Baldé, elle souligne que ce don d'un million six cent mille francs en médicaments est d'une importance capitale pour son institution.

«Madame le Haut-commissaire, de par votre prestige personnel et votre parcours exceptionnel, votre visite et le précieux appui en médicaments destinés au centre «Ginndi» constituent pour nous, un encouragement et un outil très fort pour aller de l'avant.

C'est une occasion pour nous de remercier le Bureau régional de l'Afrique de l'Ouest du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme de nous avoir octroyé un lot important en médicaments et un guide d'identification de tout enfant entrant dans le centre. Ce qui nous est d'une grande utilité car les médicaments sont chers et seront indispensables dans notre infirmerie», dit-elle.

Pour rappel, le centre «Ginndi» est un espace aménagé par le gouvernement du Sénégal dans le cadre de ses réponses en faveur de la protection des enfants en situation difficile.

C'est dans cette perspective que s'inscrivaient la formation en 2014 et la mise en œuvre d'une Stratégie nationale de la protection de l'enfant, un cadre qui articule prévention et prise en charge à travers un système national de protection et la promotion d'un changement social positif.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.