Angola: Russie - Le sommet de Sotchi marque une étape historique

Sotchi — Le gouvernement russe et les autorités politiques africaines marqueront, à partir de mercredi (23), un jalon historique pouvant renforcer la coopération entre la Russie et l'Afrique et augmenter le volume des investissements.

Pendant deux jours, des dirigeants de 50 pays du continent et des hommes d'affaires de divers secteurs se réuniront à Sotchi pour évaluer avec la Russie les nouvelles opportunités commerciales durant le premier Sommet Russie-Afrique et le Forum économique, les 23 et 24 de ce mois Le Sommet Russie-Afrique et le Forum économique se dérouleront parallèlement à Sirius Park of Science and Art, le premier événement étant organisé par la Fondation Roscongress, tandis que le Centre d'exportation russe et Afreximbank co-organiseront le Forum économique. Ce sont deux réalisations que les autorités russes considèrent extrêmement importantes à un moment où le pays européen cherche à renforcer ses zones d'influence en Afrique.

Le sommet Russie-Afrique sera le premier du genre à être parrainé par le gouvernement russe, qui souhaite suivre les traces de la Chine, du Japon et des États-Unis, qui ont déjà tenu des réunions dans le même format, afin de les rapprocher et de consolider leur partenariat avec l'Afrique. L'Angola sera représenté à ce sommet historique par le Président de la République, João Lourenço, qui séjourne déjà à Sotchi depuis mardi soir. Le chef de l'Etat conduit une délégation intégrée de cinq ministres, chargée de consolider les projets de coopération dans les domaines de l'économie et de la planification, des affaires étrangères, de l'enseignement supérieur, de la science, de la technologie et de l'innovation, ainsi que des ressources minérales et pétrolières. Avec cette participation, l'Angola a l'intention de marquer des pas décisifs pour l'instauration d'un partenariat stable dans le domaine de l'agriculture et de la foresterie et dans le secteur des engrais.

À cet effet, il aura des représentants au Forum économique, qui comprendra une session plénière, des tables rondes, des panels de discussion et un grand lieu pour les réunions d'affaires. Lors de l'événement, des responsables et des hommes d'affaires africains discuteront de nouvelles formes de financement et identifieront les domaines d'investissement sur lesquels ils peuvent compter sur le soutien russe. Ces dernières années, la Russie fait preuve d'un intérêt croissant pour le continent africain.

Pour cette raison, le Président Vladimir Poutine a mis en garde, dans un message de lancement du Forum, sur l'importance particulière des progrès dans la collaboration entre les pays et sur l'expérience positive acquise dans le développement de projets communs. Selon l'homme d'État, "le commerce, les investissements et l'intégration industrielle entre la Russie et l'Afrique se développent rapidement".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.