Angola: La loi sur le blanchiment d'argent sera débattue au Parlement

Luanda — Un projet de loi sur la prévention et la lutte contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive sera débattue dans sa généralité lors de la première session plénière extraordinaire de l'Assemblée nationale prévue le 29 Octobre

C'est ce qu'a informé mardi (22), à Luanda, le porte-parole du Parlement, Raúl Lima, à l'issue de la conférence des présidents des groupes parlementaires, qui a défini l'ordre du jour de la plénière extraordinaire.

À l'ordre du jour de la séance plénière extraordinaire du 29 octobre, aucun projet de loi sur le paquet des élections municipales, qui contient 10 diplômes, dont quatre ont déjà été approuvés à l'unanimité lors de la dernière législature.

Lors de la session plénière extraordinaire, les députés se prononceront également sur le projet de loi autorisant le Président de la République, en tant que détenteur du pouvoir exécutif, à légiférer sur le régime juridique des titres de participation.

Il est également prévu l'analyse et le vote du projet de résolution pour la ratification de la coopération entre les gouvernements de l'Angola et du Rwanda dans le domaine de la sécurité et de l'ordre public, ainsi que le protocole de coopération de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) dans le domaine de la défense.

L'Assemblée nationale déplacera également des députés et investira deux membres du Conseil de direction de l'Entité de régulation de la communication (ERCA).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.