Afrique: Ouverture du Forum économique Russie-Afrique

Sotchi — Le Forum économique Russie-Afrique s'est ouvert mercredi matin, au Parc de la Science et arts "Sirius", à Sotchi, avec deux discours sur les défis du partenariat russo-africain et les nouvelles perspectives de la coopération.

S'exprimant lors de la séance d'ouverture de la rencontre, qui compte sur la participation de dirigeants africains et plus de 3 000 entités commerciales de la Russie et de l'Afrique, le Président Vladimir Poutine a parlé des intentions de son pays d'autonomiser le contient africains.

Poutine a affirmé que l'Afrique attirait beaucoup l'attention des entreprises russes, estimant que dans les 50 prochaines années, son produit intérieur brut (PIB) avoisinerait les 29 000 trillions de dollars.

Selon l'homme d'État russe, en cinq ans, le commerce russo-africain a plus que doublé et atteint désormais plus de 20 milliards de dollars.

Il a expliqué que 40% de ces échanges s'effectuaient directement avec l'Égypte, soulignant que la Russie figurait parmi les 10 plus grands fournisseurs de produits alimentaires à l'Afrique.

L'homme d'État russe a déclaré que son pays exportait actuellement plus de denrées alimentaires sur ce continent que d'armes à feu, ce qui représente 15 milliards de dollars d'exportations destinées exclusivement à la nourriture.

Dans son discours, il a dit espérer plus de deux fois l'augmentation des échanges commerciaux avec l'Afrique et s'est félicité de la création de la zone de libre-échange sur le continent.

Il a souligné que la Russie souhaitait élargir son réseau de représentations commerciales, soutenir les entreprises et établir de nouveaux contacts avec l'Afrique au sein de la zone de libre-échange.

Vladimir Poutine a annoncé que son pays envisageait soutenir l'émergence de l'industrie atomique en Afrique et mettre en place des centres de recherche, étant déjà en phase de conclusion la zone industrielle russe en Égypte.

Dans un autre domaine, il a parlé du soutien russe pour alléger le fardeau de la dette des pays africains, soutenir les programmes d'aide alimentaire et lutter contre les maladies infectieuses et Ebola.

Dans le même ordre d'idées, le Président égyptien Abdelfattah Al-Sisi a déclaré que le forum de Sotchi était très important pour le développement des États africains.

Dans le cadre du partenariat russo-africain, il a envisagé de mettre l'accent sur le capital humain, en particulier les jeunes de 23 à 29 ans.

Il a évoqué les efforts et la nécessité pour les États africains de continuer à œuvrer pour renforcer l'autonomisation des femmes africaines.

Le forum précède la tenue du premier sommet Russie-Afrique, qui se tiendra jeudi (24) à Sotchi, avec la participation d'au moins 50 dirigeants africains.

L'événement économique (forum) se déroule en plusieurs panels, qui traitent du développement durable, de la science, de l'éducation et de la mise en œuvre de projets d'infrastructures de transport.

Les participants discuteront également de la coopération russo-africaine dans les domaines de l'industrie du diamant, de l'énergie et de la technologie numérique, entre autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.