L'Éthiopie lance le chapitre local du Réseau des femmes leaders africaines

21 Octobre 2019

Addis-Abeba, Éthiopie — La Chapitre éthiopien du Réseau des femmes leaders africaines (AWLN) a été inaugurée ce lundi, lors d'un évènement auquel ont pris part la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, Amina J. Mohammed, la Présidente Sahle-Work Zewde et d'autres hauts dignitaires du système des Nations Unies et de l'Union africaine.

Le président Zewde a déclaré que le lancement de ce chapitre était une étape majeure qui profitera à toutes les femmes éthiopiennes et leur permettra de faire entendre leur voix et de mieux traiter leurs problèmes.

« Nous avons maintenant le Chapitre éthiopien de AWLN qui contribuera à l'inclusion financière dans le pays. Il autonomisera les femmes rurales, dirigera les jeunes femmes et réalisera l'égalité hommes-femmes. Nous devons réaliser l'Afrique que nous voulons, où les femmes ont les mêmes droits économiques, politiques et sociaux que les hommes », déclare-t-elle.

La Présidente Zewde souligne que la réalisation de l'égalité hommes-femmes appelle à une volonté politique forte, qui, tout en pouvant apporter des miracles, doit être maintenue. « En Afrique, nous sommes encore très loin d'atteindre la parité hommes-femmes. Nous devons nous appuyer sur les avancées positives que nous accomplissons aujourd'hui pour y parvenir », ajoute-t-elle.

Les femmes, dit-elle, ne doivent pas se concurrencer entre elles. « Elles doivent être solidaires. Nous obtiendrons gain de cause en nous unissant », déclare la Présidente, qui est un membre active de AWLN.

Mme Mohammed félicite l'Éthiopie pour le prix Nobel de la paix obtenu ce mois-ci, reconnaissant le rôle du Premier ministre, Abiy Ahmed, non seulement dans l'instauration de la paix dans la région mais aussi de l'influence croissante des femmes dans la vie politique et communautaire éthiopienne.

« En effet, il existe une relation directe entre le renforcement du leadership des femmes et la paix durable », évoque la Secrétaire générale adjointe. Elle souligne l'importance du réseautage des femmes dans les postes de direction dans tous les secteurs du continent.

« Félicitations à l'Éthiopie pour le lancement du Chapitre. Je suis convaincue que ce nouveau chapitre national générera un appui technique et un soutien financier plus importants pour le leadership des femmes et le mouvement des femmes en Éthiopie, en tirant parti des progrès remarquables réalisés ces dernières années. Nous sommes avec vous, derrière vous et à vos côtés », déclare Mme Mohammed.

Pour sa part, Mme Bineta Diop, Envoyée spéciale de l'Union africaine pour les femmes, la paix et la sécurité, indique que la solidarité entre les femmes est importante, surtout maintenant que les femmes à travers le continent cherchent s'impliquer davantage dans la prise de décision au niveau local.

« AWLN est un mouvement mondial. Il s'agit de la solidarité entre les femmes. C'est pourquoi nous sommes ici aujourd'hui », ajoute-t-elle.

Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Afrique (CEA), félicite l'Éthiopie pour le lancement et Mme Mohammed, Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU Femmes, Mme Diop et d'autres membres fondateurs de AWLN d'avoir créé le réseau, deux ans plus tôt en tant qu'initiative conjointe de la Commission de l'Union africaine et des Nations Unies.

« La qualité de l'idée dépend du nombre d'adhérents que vous avez. Nous sommes ici parce que vous nous avez réunies. Je vous remercie beaucoup pour cette idée et de nous avoir montré ce qu'est le leadership », indique Mme Songwe.

AWLN a pour objectif de faire avancer, former et soutenir les femmes leaders en Afrique. Le Réseau milite pour des politiques qui responsabilisent et permettent aux femmes du continent, dans les domaines politique, économique et humanitaire, de réaliser leur plein potentiel.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.