Congo-Brazzaville: Affaire 15 millions - La VSV demande au président de la République d'initier une enquête

L'organisation non gouvernementale réclame la vérité sur le dossier de la disparition de quinze millions de dollars américains du Trésor public qui défraie la chronique et dans lequel le nom du directeur de cabinet du chef de l'Etat, Vital Kamerhe, est cité.

La Voix des sans voix pour les droits de l'homme (VSV) dénonce, dans un communiqué diffusé le 23 octobre, la lenteur de la justice dans le cadre du dossier des quinze millions sortis du Trésor public pour une direction inconnue. « En vue de rendre effective la lutte contre la corruption, l'impunité et les antivaleurs prônée par l'actuel président de la République, la VSV recommande au chef de l'Etat de favoriser la réalisation d'une enquête pouvant faire la lumière sur le dossier relatif à la disparition des quinze millions des dollars du Trésor public », a-t-elle fait savoir.

L'organisation de défense des droits de l'homme a rappelé que la marche organisée sous l'initiative du Comité laïc de coordination, le 21 octobre à Kinshasa, et dans certaines provinces du pays, deux jours plus tôt, était une interpellation afin que les autorités du pays s'engagent résolument à lutter contre les antivaleurs.

« Cette marche pacifique, au lieu d'être considérée comme un simple fait divers par les autorités de la RDC, en général, et par le chef de l'Etat, en particulier, doit bien au contraire constituer une interpellation pour eux, dans la mesure où la misère, la paupérisation et d'autres méfaits dans lesquelles est plongée actuellement la majorité de la population congolaise ne sont qu'une conséquence logique des antivaleurs érigées en système par les régimes précédents et qui ont été dénoncées par les manifestants. C'est le cas, entre autres, de la corruption, du détournement des deniers publics, de la concussion, de la mauvaise administration de la justice ... », a souligné VSV.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.