Congo-Brazzaville: Présidentielle de 2023 - Le PPRD nourrit l'ambition de revenir à la tête du pays

Par la voix de son secrétaire permanent, Emmanuel Ramazani Shadary, l'ancien parti au pouvoir a exprimé, le 22 octobre à Lubumbashi, au cours d'une matinée politique, ses aspirations pour les prochaines échéances électorales.

Le Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD) entend se réinventer en perspective des prochaines échéances électorales pour lesquelles il se prépare sérieusement. La formation politique de l'ex-chef de l'Etat, Joseph Kabila, est plus que jamais déterminée à reconquérir le pouvoir en gagnant la majorité absolue au parlement avec, à la clé, une victoire écrasante à la présidentielle de 2023.

Sans ambages et sans fioritures, le secrétaire permanent de ce parti l'a clairement déclaré, le 22 octobre à Lubumbashi, au cours d'une matinée politique ayant réuni plus de deux cents délégués venus des quatre coins du pays. Dans la foulée, Emmanuel Ramazani Shadary a révélé que l'ex-président Joseph Kabila, en sa qualité de président national du PPRD, entend effectuer incessamment sa rentrée politique « après un petit temps des vacances ou de congé fort bien mérité ».

Pour ce cadre du PPRD qui s'adressait à ses partisans, rien ne pourra, au stade actuel, empêcher ce parti de réaliser son projet de reconquête démocratique du pouvoir, d'autant plus qu'il a un bilan à défendre. Il s'est, en effet, réjoui du bilan largement positif du PPRD sous la houlette de Joseph Kabila. Plutôt que de se complaire des acquis engrangés à tous les niveaux de la vie nationale, Ramazani Shadary a exhorté les cadres et militants à faire davantage au plan politique pour hisser toujours plus haut le drapeau du parti. « Il est indéniable que nous sommes un grand parti, mais le PPRD doit être encore plus grand. Nous sommes un parti vivant, mais le PPRD doit être encore plus vivant ! Nous sommes un parti ambitieux, mais le PPRD doit toujours être plus ambitieux que jadis ! Oui, nous sommes un parti dynamique, mais le PPRD doit être encore et toujours plus dynamique ! Notre ambition la plus haute, pour le bien de notre patrie, c'est de remporter le plus grand nombre de sièges ; je veux dire, la majorité absolue des sièges dans toutes les instances délibérantes », a-t-il expliqué.

Le PPRD appelé à se réinventer

Dix-sept ans après sa création, le PPRD est appelé à faire une réelle introspection dans le sens de requalifier ses méthodes d'action pour plus d'efficacité et de performances, a indiqué Ramazani Shadary. Pour atteindre ses objectifs de reconquête du pouvoir, il suggère que ce parti puisse se réinventer ou se réorganiser en réévaluant ses principes et ses valeurs. D'après lui, le PPRD devra, pour être en phase avec ses idéaux, « adopter de nouvelles méthodes de travail en planifiant une nouvelle phase de développement organisationnel pour rester pertinent et accroître le soutien dont il bénéficie de la part des électeurs ».

L'ambition clairement affichée par l'ex-parti présidentiel est donc de revenir à la tête du pays et ce, pour relever les innombrables défis restants au nombre desquels, la consolidation de la souveraineté nationale et de la position géostratégique de la République démocratique du Congo, la bonne gouvernance, l'oblitération de la faim et la misère, l'instauration d'un ordre juridique qui serait l'expression d'une société juste et solidaire, etc. Tout ceci pour l'avènement d'un « Congo fort et prospère », a indiqué l'un des anciens challengers de Félix Tshisekedi à la présidentielle de décembre 2018. Et d'ajouter que son parti militera pour l'emploi des jeunes, la santé pour tous, la scolarisation avec l'enseignement gratuit à l'école primaire qui, à l'en croire, est une vision qui avait germé sous la présidence de Joseph Kabila Kabange.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.