Congo-Brazzaville: Environnement - Un forum à Pointe-Noire sur la prise de conscience face au réchauffement climatique

La rencontre sera organisée, le 26 octobre, à la Chambre de commerce. Les enjeux de cette activité ont été présentés, le 19 octobre, à l'espace Loving Hut, par les responsables de cette structure gastronomique, et Kabou de JVA-Congo.

Un mois après la fin de la Semaine pour le climat initiée par la Suédoise Greta Thunberg et les jeunes du monde entier afin de sensibiliser la population et les autorités mondiales à la préservation de l'environnement, JVA (Je vais agir)-Congo va rassembler, autour d'un forum-exposition, les associations, entreprises et individus pour cette cause commune.

En effet, face à la menace que représente la dégradation de l'environnement, plusieurs associations, ONG et individualités de par le monde refusent de rester inactifs. Au Congo, malheureusement, en dépit des rencontres organisées par les institutions étatiques, l'indifférence et l'apathie semblent caractériser la population. C'est ainsi que JVA-Congo a décidé d'initier ce forum qui va rassembler les acteurs soucieux du devenir de la planète. Selon Kabou, de JVA- Congo, l'initiative est née du constat fait sur la passivité des Congolais à agir face à la situation. « Les gens doivent se réveiller et ensemble, nous pouvons faire quelque chose », a-t-elle dit.

Ce forum se veut être le plus pragmatique possible, loin des focus et causeries-débats sans lendemain ni actes concrets sur le terrain. Ainsi, à la Chambre de commerce, plusieurs acteurs écologistes, associations et sociétés vont animer des stands en sensibilisant le public au réchauffement climatique. De ces échanges vont naître des synergies qui vont amener à trouver des solutions communes, espèrent les organisateurs et les participants tels l'espace Loving Hut, spécialisé dans l'alimentation végétalienne. En s'associant à l'initiative, a dit Yaya Napo, l'espace gastronomique appuie la démarche du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), l'organe des Nations unies chargé d'évaluer les travaux scientifiques consacrés aux changements climatiques. «Certains choix alimentaires nécessitent l'utilisation davantage de terres et d'eau et causent plus d'émissions de gaz à effet de serre que d'autres », a souligné Debra Roberts, coprésidente du Groupe de travail II du Giec. « Les régimes alimentaires équilibrés, riches en aliments d'origine végétale tels que les céréales secondaires, les légumineuses, les fruits et les légumes et les aliments d'origine animale produits de façon durable dans des systèmes à faibles émissions de gaz à effet de serre offrent de bonnes possibilités d'adaptation aux changements climatiques et de limitation de ces changements», a-t-il renchéri.

Promouvoir le régime végétalien

Aujourd'hui, face aux menaces telles que la perte de la biodiversité, la déforestation, les maladies, la pollution, le déclin des océans, la surexploitation des ressources, la pénurie d'eau... , le régime végétalien biologique semble être l'alternative. En effet, les secteurs clés de l'énergie et des denrées alimentaires doivent changer radicalement afin d'éviter les pires impacts environnementaux du changement climatique. Le doublement prévu de la consommation de viande et des produits laitiers, d'ici à 2050, mettrait en péril la planète en raison de l'augmentation des émissions liées à l'élevage, de la consommation accrue de la biomasse de la terre (matières végétales cultivées pour nourrir le bétail), l'azote réactif (fumier et engrais chimiques causant des préjudices multiples à l'environnement). Une alimentation composée à 100% de protéines de soja aurait seulement 1% d'impact en 2050 qu'aurait un régime composé à 100% de protéines carnées, selon Pelletier, de l'Université Dalhousie au Canada en 2010.

Signalons que Greta Thunberg, initiatrice de la Semaine pour le climat, est une jeune militante écologiste suédoise. Elle parcourt le monde pour sensibiliser les gens face à l'urgence et l'importance de la lutte contre le réchauffement climatique. Elle demande à tous d'agir plus vite en la matière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.