Congo-Brazzaville: Opposition politique - Moïse Katumbi face à la population de Goma samedi

Le président de la plate-forme Ensemble pour le changement tiendra, le 26 octobre, un meeting populaire dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Selon des sources proches du regroupement populaire, l'autorisation de survol du territoire national et d'atterrissage à Goma a déjà été accordée à son leader par l'Autorité de l'aviation civile. « Je confirme, le président Moïse Katumbi sera cette fois-ci à Goma, l'autorisation lui a été accordée et j'invite toute la population de Goma à se présenter en masse à l'aéroport et au stade Afia pour écouter le digne fils du Congo », a indiqué à 7sur7, le conseiller de Moïse Katumbi en matière de jeunesse, Patrick Mundeke.

La plate-forme Ensemble est satisfaite que Moïse Katumbi reprenne son safari par le chef-lieu du Nord Kivu. Cette activité de Goma, selon elle, entre dans le cadre de la continuité d'une série des manifestations entamées par l'ancien gouverneur de l'ex-Katanga, après ses années d'exil.

En effet, depuis son retour au pays en mai dernier, Moïse Katumbi a déjà raté, à deux reprises, son voyage vers les provinces de l'est du pays. Six jours après son retour d'exil, alors qu'il souhaitait tenir un meeting à Goma afin de remercier la population pour son soutien, il n'avait pas été autorisé à survoler et atterrir dans cette partie du territoire national.

Du côté de l'autorité compétente, par contre, il était indiqué que Moïse Katumbi n'avait jamais fait la demande en vue de permettre à son jet d'atterrir à Goma. Notons que cette ville ainsi que d'autres du Nord-Kivu sont considérées comme des bastions de l'opposition. C'est donc ce qui explique l'importance qu'Ensemble pour le changement attache à la venue de son leader dans ces villes pour s'entretenir avec la population et raffermir la base.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.