Afrique: Parlement panafricain - Les Panafricaines invitées à la conférence sur les droits des femmes

Une délégation du réseau des femmes journalistes d'Afrique, "les Panafricaines" », conduite par Fathia Elaouni, chef antenne radio 2M du Maroc, a pris part, du 14 au 15 octobre à Midrand, près de Johannesburg en Afrique du Sud, à la douzième rencontre sur les droits des femmes organisée par le parlement continental, dans le cadre de la troisième session ordinaire de la cinquième législature.

Conviées pour la première fois aux assises du parlement panafricain (PAP) après deux ans d'existence, les Panafricaines ont présenté leur réseau qui regroupe deux cents journalistes de cinquante-quatre pays africains et l'action qu'elles portent cette année sur la migration et la situation des déplacés en Afrique.

Durant deux jours, les conférenciers ont examiné et débattu plusieurs thèmes se rapportant à la création d'une plate-forme de dialogue sur les moyens de renforcer la participation des femmes au développement économique, dans le cadre de la mise en œuvre de la zone de libre- échange continentale et l'évaluation des progrès réalisés en rapport avec la décennie des femmes africaines 2010-2020.

Les Panafricaines ont, à côté des parlementaires des Etats membres de l'Union africaine (UA), des représentants des Nations unies, de ses agences et des représentants des institutions de développement, contribué a l'adoption de plusieurs recommandations.

Dans le communiqué final à l'issue des travaux, les participants ont regretté que les femmes puissent continuer de subir beaucoup plus le poids de la pauvreté en raison de leur accès limité aux postes de prise de décision, aux finances, aux moyens de production.

Les Etats membres ont été ainsi encouragés, entre autres, à inscrire les préoccupations des réfugiés et des personnes déplacées à l'ordre du jour du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, des communautés économiques régionales et des organes compétents; à renforcer les mécanismes de médiation et de consolidation de la paix, notamment la pleine participation des femmes à toutes activités et processus de consolidation de la paix.

S'agissant de la décennie des femmes 2010-2020, les conférenciers ont émis plusieurs recommandations aux pays membres de l'UA, allant de la signature, de la ratification et de l'incorporation dans leurs législations nationales des instruments juridiques de cette organisation relatifs aux droits des femmes, à l'exhortation des médias à mener la campagne pour un changement de discours relatif aux droits des femmes africaines par la sensibilisation, la promotion des lois, des politiques et des bonnes pratiques. Un appel a été lancé pour inviter les parlementaires à faire un plaidoyer auprès de leurs Etats respectifs en faveur de l'accès à internet en tant que droit fondamental.

Notons que le PAP est une assemblée consultative de l'UA qui regroupe les députés des pays membres de cette organisation continentale. Il tient au moins deux sessions ordinaires par an et l'honorable Haidara Aissata Cissé du Mali en est la vice-présidente.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.