Cameroun: Livre - A la découverte de la femme peule

Le sociologue Saïbou Nassourou a récemment présenté son ouvrage publié aux éditions Afrédit.

Une peinture de la femme peule sous tous les angles, dans un ouvrage. Le sociologue Saïbou Nassourou a réussi son coup de pinceau dans « La femme peule, paroles d'hommes », paru dans la Collection identité et civilisations aux éditions Afrédit. Un livre qui a été présenté le 25 septembre dernier à Yaoundé devant un public nombreux. Conscient du rôle déterminant de la femme dans la société, l'auteur, dans une analyse scientifique et sociologique, met en exergue les relations homme et femme chez les peuls.

Dans cet essai de 210 pages, l'auteur use de nombreuses citations de grands hommes pour rendre attrayante la lecture. C'est dans ce sens qu'en pourcourant ce livre, le lecteur prend la pleine mesure du rôle de la femme sahélienne et de son impact positif dans la vie de foyer et, partant, de celle de la société toute entière. En s'appuyant sur un ensemble de récits et de témoignages, l'auteur dresse un tableau de la vie conjugale dans laquelle apparaissent les devoirs de chacun des conjoints et la place éminente de la femme dans son foyer. Dans son récit, Saïbou Nassourou ne manque pas également de dresser le portrait de la « bonne épouse » et de la « mauvaise épouse ».

La première est celle qui témoigne du respect à son mari, participe à la production des biens du foyer, demeure fertile, talentueuse en matière de cuisine, chaste, soignée et scrupuleuse. « La seconde, la mauvaise épouse n'est pas pour autant l'opposée systématique de la bonne femme épouse. C'est la femme tout court, mais qui cependant manque d'aptitude à devenir la bonne épouse ou tout simplement à ressembler à celle-ci », souligne l'auteur qui n'a pas épargné la précarité des unions chez les Peuls, avec un taux élevé de divorces. « Les motifs de dissolution des mariages sont entre autres les mariages forcés, la polygamie, l'infidélité de l'un des conjoints et la répudiation. Le problème posé est celui de la contestation par la femme de son rôle et de son statut de genre », fait remarquer l'auteur. Le mariage peul, explique Saïbou Nassourou, reste une institution minutieusement préparée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.