Maroc: La digitalisation booste l'agriculture en Afrique

Skhirat a abrité les Rencontres Africa 2019

La digitalisation a permis de booster le secteur agricole en Afrique et de contribuer à la sécurité alimentaire dans certaines parties du continent, ont souligné récemment à Skhirat des intervenants lors d'une rencontre sous le thème "Agri/Agro industrie : La performance agricole passe par l'innovation et le digital".

L'avenir de l'agriculture est digital, ont-ils relevé lors de cette séance tenue dans le cadre des Rencontres Africa 2019, notant que l'Afrique, en tant que terre d'innovations à la fois frugales et constructives, est tout aussi fertile en opportunités de projets de développement dans le secteur agricole.

Ils ont, dans ce sens, mis en exergue l'importance des nouvelles solutions et expériences connectées, notamment les technologies numériques dans le développement du secteur agricole, ajoutant que le train de la transformation digitale demeure une opportunité pour l'agriculture d'aspirer à un nouveau palier de développement, rapporte la MAP.

Le vice-président de l'ASMEX et PDG de Cosumar, Mohamed Fikrat, a relevé à cette occasion, que la tendance actuelle des agriculteurs d'aller vers le digital afin de s'informer des dernières tendances, de comparer les offres et d'échanger avec des professionnels de tout horizon, renforce l'orientation stratégique des acteurs du secteur, notant qu'au fil des années, plusieurs grandes entreprises agricoles marocaines ont su anticiper cette tendance et se sont rapprochées fortement des agriculteurs à travers le digital.

"L'exemple le plus concret étant celui du Smart Blender, présenté il y a plus d'un an par l'OCP, comme étant une unité permettant la production d'engrais NPK sur mesure adaptés à chaque type de sol, ou encore la solution "SoilOptix", un dispositif de précision, permettant de scanner la parcelle outre offrir des cartes haute définition de sa composition en macro et micro éléments", a-t-il ajouté, soulignant par la même, leur grande contribution au développement dudit secteur au Maroc.

Pour sa part, le directeur des systèmes d'information au ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Majid Lahlou, a fait savoir que la digitalisation constitue un vrai challenge pour le ministère en vue d'assurer une agriculture "moderne, compétitive, inclusive et durable".

Il a dans le même sens noté que la protection des données personnelles ainsi que la simplification de l'administration, constituent des mesures permettant une meilleure traçabilité des produits alimentaires afin de gagner la confiance du consommateur.

Dans le même sillage, le directeur général de l'Agence de développement agricole, Al Mahdi Arrifi, a fait observer que depuis le lancement du Plan Maroc Vert en 2008, le paysage du Maroc a été "complètement transformé dans tous les sens", notamment en matière de production, de valorisation de ressources et surtout en matière d'organisation du secteur.

La transformation digitale peut et doit aider l'agriculture à jouer le rôle clé qui lui revient dans une meilleure protection et utilisation durable des ressources naturelles, a-t-il conclu.

La 4ème édition des Rencontres Africa a ouvert ses travaux lundi avec la participation de près de 1.200 dirigeants africains et européens pour échanger autour des nouvelles opportunités de développement dans le continent

africain.

Ce rendez-vous désormais incontournable pour les décideurs du continent africain, réunit des représentants institutionnels et des opérateurs privés en provenance de plus de 20 pays dans le but de promouvoir les nombreuses opportunités d'affaires qui s'offrent aux entreprises européennes et africaines, à travers des rencontres B to B.

Cet événement international, co-organisé par l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) et Classe Export, spécialiste français privé de l'information en commerce international, traite du thème "Les voies de l'émergence économique de l'Afrique" à travers une série de conférences qui se sont achevées mardi 22 octobre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.