Cameroun: Chantier du stade d'Olembe - Le Minsep prescrit l'accélération

Un message transmis à l'entreprise chargée de la construction du futur stade de 60 000 places hier sur le chantier par le Minsep, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi.

Venir régulièrement constater l'état d'avancement des travaux sur le chantier du stade d'Olembe. Un engagement pris le 14 octobre dernier par le ministre des Sports et de l'Education physique, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, lors de sa récente visite. Hier, le Minsep était sur le site pour s'assurer de l'effectivité de la reprise des opérations après la mise en demeure adressée au Groupe Piccini, l'entreprise en charge de la construction de la future enceinte moderne de 60 000 places.

La mobilisation est évidente avec la présence de 230 ouvriers sur le site. Toutefois, elle a été jugée timide et insuffisante par le patron des sports, au regard de l'envergure des échéances liées à la CAN. Aussi, l'entreprise en charge des travaux et son assistant à la maîtrise d'ouvrage ont-ils été encouragés à « accélérer le rythme des travaux, à multiplier les postes de travail dans la perspective de la bonne organisation de cette importante compétition qu'est la CAN ».

Selon le planning des opérations conçu par Benoît Fabre, manager des projets au groupe Piccini, il est attendu dans les trois prochaines semaines, les 750 ouvriers prévus pour l'achèvement du chantier du stade. Depuis la dernière visite, 97 conteneurs de matériels ont été réceptionnés. Trois grandes activités meublent la vie sur le chantier. Il s'agit du contrôle qualité de l'infrastructure pour évaluer l'étendue des dommages (remédiables) subis durant la période d'arrêt, de l'assemblage qui concerne la métallerie (l'érection des rambardes de sécurité autour des vomitoires, la mise en place et la préparation des voies d'accès pour les travaux en hauteur, l'installation du squelette sur lequel reposeront les panneaux constituant la façade du stade) et l'aire de jeu.

Au quotidien, ils sont pour le moment 25 employés à s'employer sur le grand rectangle. La forte pluviométrie dans la ville de Yaoundé a contraint à la reprise des opérations de drainage. Un quart de l'aire de jeu est déjà recouvert de gravier. Selon les explications de Benoît Fabre, 260 camions de 20 m3 sont nécessaires pour mener à bien le drainage préalable au gazonnage. Plus que jamais, le chrono est en marche pour l'échéance de livraison des travaux convenu dans l'accord Minsep-Piccini. Celle-ci est fixée en février 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.