Congo-Brazzaville: Dette intérieure - Création en vue d'un "club de Brazzaville" pour faciliter le paiement

Le futur groupement va réunir les opérateurs économiques locaux et la mission consistera à trouver des solutions aux difficultés liées à l'apurement de la dette intérieure commerciale.

La proposition de mettre en place le "club de Brazzaville" a été présentée, le 24 octobre à Brazzaville, lors de la réunion de concertation entre le Trésor public et son réseau des spécialistes en valeurs(SVT), à savoir les banques locales et sous-régionales.

D'après Raymond Yoka Ikama, chef de service des titres au Trésor, la création de ce club est l'une des quatre solutions envisagées par l'État, en vue de renforcer la gestion de sa dette commerciale. Il s'agira d'un groupement économique conformément aux normes de l'Ohada (Organisation pour harmonisation en Afrique du droit des affaires).

« Le club de Brazzaville sera l'unique interlocuteur entre l'État et les opérateurs économiques. Après la signature d'une convention de règlement définitif entre le gouvernement et le club, les banques pourront se constituer en pools de SVT, afin de pouvoir racheter les créances mises sur le marché », a indiqué Raymond Yoka Ikama, ajoutant qu'un compte sera ouvert et confié à un chef de file des souscripteurs.

Pour le moment, le montant exact de cette dette commerciale n'est pas connu. Un audit a été lancé depuis l'an dernier mais les résultats sont toujours attendus.

Pour Henri Loundou, le directeur de cabinet du ministre des Finances et du budget, les SVT constituent une force de proposition. Leur implication contribuerait, selon lui, à améliorer l'efficacité du marché des titres publics et susciter l'attractivité des titres qui y sont émis.

« La soutenabilité de la dette reste un défi pour l'exécutif qui mise, par ailleurs, sur une forte implication des banques (SVT) et opérateurs économiques. Grâce au processus amorcé, en vue d'aboutir à l'apurement de la dette intérieure sur la base des différents audits réalisés (... ), l'encours global de la dette devrait enregistrer une nette régression », a assuré le directeur de cabinet.

Deux ans après son entrée sur le marché régional des titres publics à souscription libre, le Trésor congolais a réalisé de « belles » performances, selon le rapport officiel. Cependant, la part du pays en termes de volume dans le marché en Afrique centrale demeure encore faible.

Quant aux taux d'intérêts pratiqués sur ce même marché, les propositions des SVT affichent une tendance légèrement supérieure à la moyenne régionale. Cette situation est due, a estimé Henri Loundou, à l'appréciation du risque « souverain » par les acteurs eux-mêmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.