Cameroun: Jean Yves Le Drian venu à Yaoundé rétrocéder le port de Douala à Bolloré

24 Octobre 2019

La vraie raison de la visite au Cameroun de Yves Le Drian le ministre français des Affaires étrangères, est enfin connue: rétrocéder le juteux port autonome de Douala ( Pad), au groupe français Bolloré.

En visite de deux jours ( les 23 et 24 octobre 2019) au Cameroun, le voyage du membre du gouvernement français, parlant de relations diplomatiques et autres aspects d'appui à la lutte contre la secte nigériane Boko Haram, n'était qu'un habillage.

Il y a juste quelques mois, la concession du Pad, a été retirée des mains du groupe français Bolloré. Et depuis lors, la très puissante multinationale française, a attrait le port autonome de Douala, au tribunal administratif de céans.

Le verdict est (était) très attendu. La tension très palpable. Passe d'armes. Communication offensive et défensive de la part des uns et des autres.

Or entretemps, Yaoundé a provisoirement attribué la rénovation, la modernisation, l'exploitation de la plateforme maritime, au une entreprise suisse: Terminal Investment Limited. Bolloré devait donc plier bagages en janvier 2020. Coup de tonnerre.

Tout a brusquement changé avec l'arrivée hier mercredi 23 octobre à Yaoundé, de Jean Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères. Était-il l'émissaire d'Emmanuel Macron pour le renouvellement de la concession du port autonome de Douala au groupe français Bolloré ?

Jugez- en vous-mêmes, en lisant intégralement le communiqué du chef de l'État camerounais Paul Biya, et signé Ferdinand Ngoh Ngoh le ministre d'État, secrétaire général de la présidence de la République.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.