Afrique: 4è édition d'Africa It Expo à Rabat - Une grande opportunité à saisir pour le développement de l'Afrique

24 Octobre 2019

La 4ème édition de Africa It Expo (Aitex), Business Forum international des technologies de l'information a ouvert ses portes ce jeudi 24 octobre 2019, à Rabat au Maroc.

Organisé par la Fédération des technologies de l'information, des télécommunications et de l'offshoring, ce forum qui prend fin le 25 octobre 2019 porte sur le thème : « Faire du numérique une nouvelle ressource de l'Afrique et un moteur de croissance ».

Cette vitrine des technologies de l'information (It) en Afrique qui réunit l'écosystème digital du continent, débat des challenges et opportunités du secteur.

Le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a souligné l'importance du digital dans l'émergence de l'Afrique.

A l'en croire, le digital constitue pour l'Afrique une opportunité « phénoménale » pour rattraper son retard.

L'Afrique doit donc s'en saisir pour se donner un autre élan dans son développement. Poursuivant, il a rappelé que le numérique favorise, entre autres, l'inclusion sociale, financière et permet d'améliorer les conditions de vie des populations.

« La machine est en marche et l'Afrique se digitalise chaque jour davantage. Le continent est passé de simple utilisateur d'inventions de toute sorte, au rang d'acteur de référence dans de nombreux domaines du digital », a fait remarquer M. Elalamy.

Rappelant les propos du Roi Mohammed VI dans son discours à l'occasion du Sommet extraordinaire de l'Union africaine sur la zone de libre-échange du continent, il citera : « Le digital est en train de changer le visage de notre continent, porté par une jeunesse inventive, créative et audacieuse .

C'est souvent une population jeune et à faible revenu qui est au cœur du processus d'innovation. Elle doit par conséquent être au cœur de nos politiques publiques ».

Cette 4ème édition, pleine d'innovations, de technologie avancée, de conférences inspirantes montre que l'Afrique est résolument tournée vers le futur et fait de la transformation numérique sa priorité.

« Les nouvelles technologies sont la clé de voûte pour la redynamisation de notre économie et pour la restructuration de notre société », a soutenu Mme Saloua Karki Belkeziz, présidente de l'Apebi.

« Grâce à la science et aux différentes technologies, le monde a connu au cours de son histoire une évolution remarquable.

L'Afrique a été a bien des égards pourvoyeuse de main d'œuvre et le fournisseur de matière première pour cette évolution. Cependant, elle n'a pas bénéficié de cette manne et reste le continent le plus pauvre de la planète », a-t-elle fait remarquer.

Avant de souligner que le continent ne devrait pas être à la traîne dans le domaine du digital. Les nouvelles technologies lui donnent l'occasion d'inverser la tendance.

Pour ce faire, Mme Belkeziz a invité les gouvernements africains à en « prendre conscience » et saisir l'opportunité afin d'imprimer à leurs pays une transformation radicale pour une mise à niveau adéquate.

Toute chose qui permettra d'éviter que l'Afrique soit dans la révolution numérique qui s'annonce comme un simple pourvoyeur de développeurs. En ce qui concerne le Maroc, elle a indiqué l'opérationnalisation de l'Agence du développement digital et le lancement de la carte Start up, son premier chantier.

Il faut souligner qu'Aitex offre chaque année aux milliers de visiteurs des solutions et des innovations tout en mettant à contribution les expériences, témoignages, regards-croisés et l'éclairage d'experts et consultants de renommée internationale.

Pour cette 4ème édition la République populaire de Chine et le Congo sont les pays invités d'honneur, comme la Côte d'Ivoire à la première édition tenue à Casablanca.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maroc

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.