Seychelles: Les Seychelles et l'Union européenne signent un nouvel accord de pêche d'une valeur de 58 millions d'euros

Un nouvel accord de partenariat et un protocole pour une pêche durable entre les Seychelles et l'Union européenne seront signés en janvier, a annoncé jeudi le ministre pour la Pêche et l'Agriculture.

Dans le cadre du nouvel accord de six ans, l'UE fournira une assistance financière de 58 millions d'euros aux Seychelles.

Le ministre, Charles Bastienne, a conduit la délégation des Seychelles au quatrième round de discussions à Bruxelles, en Belgique, du 20 au 21 octobre.

L'accord de partenariat pour une pêche durable est un accord de coopération de longue date entre l'UE et les Seychelles, qui permet aux navires de l'UE de pêcher dans les eaux relevant de la juridiction des Seychelles.

En vertu du protocole sur la pêche, l'UE fournit aux Seychelles une contribution financière comprenant les droits d'accès pour ses navires de pêche opérant dans les eaux de la nation insulaire.

Le protocole établit également les règles et procédures administratives pour la mise en œuvre de l'accord, y compris un soutien financier au développement durable de la pêche.

M. Bastienne a déclaré aux journalistes que "la négociation est encore ouverte sur l'augmentation du salaire des marins seychellois travaillant sur les navires de l'UE".

Les Seychelles et l'UE ont convenu d'un quota final de 50 000 tonnes par an pour les navires de l'UE pêchant dans les eaux de l'île, et M. Bastienne a déclaré qu '« au-delà, une redevance excédentaire sera versée aux Seychelles ».

Le nombre de navires autorisés à pêcher dans les eaux des Seychelles est toujours de 40, mais il n'y en a que 27 navires en activité.

Les deux parties sont parvenues à un accord sur l'embarquement de marins seychellois à bord de navires de l'UE. M. Bastienne a indiqué qu '"une nouvelle amende de 35 euros a été négociée pour tout navire refusant d'embarquer des pêcheurs seychellois".

Les Seychelles ont convenu que des caméras soient installées sur les navires de pêche de l'UE afin de garantir une notification adéquate.

Le ministre de la Pêche des Seychelles a déclaré que les négociations avaient connu des revers en raison des limitations imposées par la Commission du thon de l'océan Indien (CTOI) à la pêche du thon à nageoires jaunes.

L'accord actuel entre l'UE et les Seychelles est entré en vigueur en 2007 et dure jusqu'au mois de novembre, tandis que le protocole de six ans expirera le 17 janvier de l'année prochaine. La durée du prochain accord a également été esquissée et durera six ans après avoir été signé.

Les Seychelles, un groupe de 115 îles de l'océan Indien occidental, ont conclu des accords de pêche avec l'Union européenne, anciennement la Communauté européenne, depuis la fin des années 90.

Le protocole sur la pêche, ainsi que l'accord de partenariat économique que les Seychelles ont conclu avec l'UE ont généré tout au long de l'année d'importants avantages économiques pour la nation insulaire.

Ces deux accords complémentaires ont fait des Seychelles le deuxième exportateur de conserves de thon sur le marché de l'UE.

La pêche est le deuxième contributeur de la nation insulaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.