Congo-Brazzaville: Economie nationale - Les inspecteurs sur le terrain en novembre

La récente réunion préparatoire des directeurs et chefs de service de l'administration de l'économie nationale a abouti à l'annonce officielle du contrôle économique pour l'exercice en cours qui va débuter le mois prochain. La ministre de tutelle, Acacia Bandubola, a confirmé le déroulement de l'opération sur l'étendue du territoire national.

Le contrôle économique va intervenir au dernier trimestre de l'année en cours, et donc à quelques semaines seulement des festivités de Nouvel an. Cette opération est loin de n'être qu'un effet d'annonce des autorités nationales d'autant plus que d'importants défis se jouent dans le secteur économique.

L'objectif principal vise, d'une part, à assurer la régulation du marché, l'instauration et le respect des règles de la concurrence ainsi que la loyauté des transactions. D'autre part, ce contrôle favorise la régularité et la diversité de l'approvisionnement en produits de base et produits stratégiques.

Par rapport à l'activité de commerce, le contrôle économique facilite en quelque sorte l'accès au marché et le libre jeu de la concurrence, la lutte contre les pratiques et les tentatives spéculatives, le respect des prix des produits encadrés et la moralisation des prix des produits libres. Au moment où le pays se rapproche de l'ambiance festive de fin d'année, un tel contrôle peut permettre également des anticipations nécessaires pour que le pays n'enregistre pas de rupture de stocks.

Du côté de l'administration de l'économie nationale, l'on se veut rassurant. Il ne s'agit pas d'une chasse à la sorcière mais plutôt d'un exercice de routine qui se fait d'ailleurs chaque année, normalement au mois de mai. La raison du retard accumulé cette fois-ci est liée à l'évolution de la situation politique dans le pays. Outre les quelques détails relevés plus haut, cette activité reste cruciale pour l'amélioration des conditions de travail des inspecteurs.

En effet, sans moyens logistiques adéquats, il est difficile d'attendre le meilleur de ces agents de l'État. Au niveau même de la formation, l'organisation des séminaires et recyclage s'impose pour leur permettre d'être efficaces sur le terrain, pour les aider à actualiser leurs connaissances dans ce domaine du reste stratégique pour le pays. Pour le gouvernement de la République, il est question de mettre en œuvre une franche collaboration avec les inspecteurs pour les aider à atteindre les assignations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.