Madagascar: Aéroport international d'Ivato - Un gendarme arrêté pour corruption

Les résultats réalisés par les forces de l'ordre à Ivato ces derniers temps laissent penser que dorénavant la lutte contre la corruption, une des priorités du programme du gouvernement actuel, est sur la bonne voie. Les actions de sensibilisation publique menées jusqu'ici commencent à apporter des fruits.

Cela s'explique par le fait que désormais, les victimes n'hésitent plus à dénoncer cette pratique malsaine auprès des autorités compétentes censées de prendre immédiatement de mesures. Tel est le cas des trois ressortissants étrangers survenu à l'Aéroport international d'Ivato, la nuit du mercredi 23 octobre.

Ces individus ont porté plainte auprès de la Police de l'Air et des Frontières ( PAF) de cet aéroport pour dénoncer l'existence d'un gendarme qui leur a illégalement réclamé de l'argent. Ce gendarme les aurait obligés de lui verser 70 euros pour la réglementation de leur visa.

Des policiers sont immédiatement intervenus. Ainsi, le suspect a été pris en flagrant délit. Pour le moment, aucune information sur la manière par laquelle, les policiers ont procédé pour l'attraper.

Selon nos sources, ce gendarme en question n'est autre qu'un élément de la brigade de la gendarmerie dans cet aéroport.

Permissionnaire. L'information recueillie auprès d'un haut responsable auprès du Secrétariat d'Etat chargé de la Gendarmerie qui a confirmé l'existence de cette arrestation, affirme que ce mercredi, le gendarme incriminé n'était pas en service car il était en permission.

Il aurait profité de son statut pour se permettre de se balader dans cet aéroport en dehors de ses heures de travail pour commettre son forfait.

Le temps serait alors venu pour recadrer le mode de fonctionnement de tous les services institués dans cet aéroport en matière d'accès et de circulation. Cela serait de mise car minimiser un petit détail comme-cela constitue un blocage au développement.

Ce n'est pas étonnant si des éléments de forces de l'ordre qui sont censés d'appliquer la loi sont tombés dans des mauvaises pratiques comme la corruption.

Poursuivis du même crime dans cet aéroport, deux policiers de la PAF se trouvent actuellement en prison après avoir été également pris en flagrant délit la semaine dernière. Le pire est d'entendre que les présumés ont sacrifié leur métier pour des sommes insignifiantes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.