Cameroun: Assurance maladie et sécurité sociale - Trois experts décryptent l'importance

25 Octobre 2019

Ils exercent dans les domaines de la santé et de l'assurance. Invités dans le cadre des activités annuelles de la Mutuelle Hygée, ils maitrisent leurs sujets. Les participants à la conférence, tenue à l'hôtel Hilton de Yaoundé, le 23 octobre 2019, s'engagent à se mettre aux pas.

« Il faut choisir sa vie ». Quand l'occasion se présente, le couple belge Schenkelaars répète cette phrase. Il ne leur reste plus que 3 enfants. Ils ont perdu l'un des leurs. C'est diminués, que, Jean Pierre et son épouse foulent le sol du Cameroun. Un spécialiste en médecine d'assurance (sociale) et en expertise médicale. Invité au Cameroun par la Mutuelle Hygée, le thème de son exposé porte sur la « sécurité sociale: genèse et enjeux ». Le conférencier déroule l'historique de la couverture santé, en présentant le modèle adopté par nombre de pays dans le monde. Pour lui, les aléas de la vie tels que, naissance d'un enfant, maladie, perte des revenus du travail, causée par plusieurs facteurs, décès entre autres, méritent des dispositions assurancielles.

Le membre de l 'union européenne de médecine d'assurance et de sécurité sociale montre l'inefficacité des anciennes pratiques de protection sanitaire. Pour l'illustrer, il prouve que la solidarité naturelle et les révolutions politiques pendant le 19e siècle, n'ont que entrainées de « nouvelles pauvretés ». Pour rendre l'idée, Jean Pierre oppose assurance à assistance. Dans le principe assurancielle, les prestations sont versées à un individu qui à priori, a souscrit à une assurance risque. A contrario, les individus qui ne trouvent pas l'importance de l'assurance, se rangent dans la logique assistancielle. Au bout du conte, l'exposant a présenté les garanties de l'assurance. C'est à cela que le monde devrait tendre, préconise-t-il.

Dans les « défis d'extension de la sécurité sociale au Cameroun », le cadre juriste à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), par ailleurs panéliste, a ressassé les batteries de mesures, entreprises par le Cameroun en termes de sécurité sociale. Pour passer à l'action, le conférencier s'est déplacé avec une délégation de la Cnps. Celle-ci a eu pour mission, d'enrôler de nouveaux souscripteurs aux différents produits de l'institution.

Avant la phase des questions-réponses, le directeur adjoint du centre pasteur du Cameroun, Dr Suzanne Belinga, épse Onguené, a exposé sur le « coût de la maladie et l'intérêt de la prévention ». D'après elle, la réduction des maladies s'explique par une bonne politique de prévention. Son plaidoyer est clair : il faut « aboutir à un dispositif d'assistance médicale qui ne laisserait aucun camerounais sans soins quels que soient ses moyens ».

Le cadre

La salle de conférence affiche fière allure. Les chemises cartonnées sont posées sur des chaises capitonnées. A l'intérieur des chemises, se trouve un dossier de presse. Un stylo à bille et une feuille blanche. Il faut prendre des notes. C'est une opportunité. Des invités arrivent à compte-goutte. Une fois dans la salle, ils gardent la tête baissée. Ils lisent le dossier de presse, ne s'ennuient pas. Les conférenciers arrivent et s'installent. La messe débute.

Le président de la Mutuelle Hygée, Paul Ndjama plante le décor. Il explique l'importance de l'organisation d'une telle conférence. Il déplore la méconnaissance des textes relatifs à l'assurance des enfants victimes des accidents sur le chemin de l'école. Un exemple parmi tant d'autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.