Congo-Kinshasa: Beni - Le Maire-adjoint souhaite que les chars de combats cèdent la place aux tracteurs agricoles

communiqué de presse

Beni, 25 Octobre 2019 - La célébration de la Journée des Nations Unies, le 24 Octobre à Beni, dans le Nord-Kivu, a été marquée par des séances de sensibilisation sur la problématique de la paix et de la lutte contre la maladie a virus Ebola. A cette occasion, le Maire Adjoint de la ville de Beni, Muhindo Bakwanamaha Modeste, a plaidé pour que cessent les conflits et que "les chars de combats puissent céder la place aux tracteurs agricoles".

Une exposition sur les activités de la MONUSCO et des agences du système des Nations-Unies telles que l'OMS, le PAM, l'UNICEF et l'OIM impliquées dans la lutte contre Ebola a été organisée pour marquer la célébration de la Journée des Nations Unies à Beni. C'était à l'esplanade de la Mairie de Beni, au centre-ville, devant un public venu très nombreux.

Les activités axées sur les jeux de questions-réponses au public, mais aussi la visite des stands, ont été aussi agrémentées par des spectacles de danses offerts par les membres des différents contingents de la MONUSCO.

Mais la cérémonie a été aussi marquée par les interventions du Maire de la Ville ad intérim, M. Muhindo Bakwanamaha Modeste et du chef de bureau de la MONUSCO, Omar Aboud.

Le Maire adjoint a d'abord rendu hommage aux « héros » qui ont milité pour la création de l'ONU afin de maintenir la paix dans le monde, faire respecter les droits humains, et apporter l'assistance humanitaire. Il a souligné le fait que la RDC, membre de l'ONU a pu bénéficier de toutes les actions et interventions de l'Organisation depuis son accession à la souveraineté en 1960.

C'est pourquoi, M. Muhindo Bakwanamaha Modeste a remercié les casques bleus pour le travail qu'ils font, surtout dans la région de Beni, aux côtés des FARDC, pour venir à bout des ADF. Il a félicité la communauté internationale pour son appui multiforme dans la bataille pour « l'éradication de la malade à virus Ebola ».

C'était aussi un moment fort pendant lequel le maire adjoint de la ville a fait un plaidoyer pour que la paix redevienne une réalité dans le territoire de Beni, afin dit-il que « Les chars de combats puissent céder la place aux tracteurs agricoles, les armes de guerre puissent céder la place aux houes et machettes pour l'agriculture et que les contingents de la MONUSCO puissent céder la place aux investisseurs étrangers ».

Pour sa part, le chef de Bureau de la MONUSCO, Omar Aboud, a mis en exergue l'importance de la charte des Nations-Unies fondée sur les valeurs de paix, de sécurité et de solidarité. S'adressant au maire et au public, il a déclaré que la MONUSCO est « à vos côtés, aux côtés du gouvernement, pour tenter de ramener la paix dans ce beau et grand pays. Et c'est dans ce cadre aussi que toute la communauté internationale est depuis plus d'une année maintenant au chevet de la RDC pour tenter de mettre fin à cette terrible maladie, la Maladie a Virus Ebola ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.