Afrique de l'Ouest: Une feuille de route de la CEDEAO pour lutter contre le mariage des enfants

Projet «Jeunes leaders contre le mariage d’enfant, une initiative transfrontalière en Guinée, Guinée Bissau, au Mali et au Sénégal»

Dakar — La CEDEAO a élaboré une feuille de route déclinée en 7 actes stratégiques et 49 activités spécifiques pour lutter contre le mariage des enfants, a indiqué vendredi son représentant au Sénégal, Awudu Gumah.

Lors d'un "Dialogue international" entre jeunes leaders et décideurs sur le mariage des enfants organisé par la CEDEAO en collaboration avec Plan international, Awudu Gumah a souligné qu'il s'agit de "renforcer" le cadre juridique politique et institutionnel de cette lutte à travers l'inclusion et la participation des jeunes, les réponse traditionnelle, religieuse et communautaire.

Il y a aussi "un changement de comportement social (à travers la communication), l'éducation, la fourniture de service aux victimes de ces mariages et enfin la coalition des acteurs intervenant dans le domaine", a-t-il indiqué.

La CEDEAO s'est engagée à mettre en place, d'ici 2030, un cadre légal efficace en matière de protection de l'enfant et à conformer les politiques nationales de façon substantielle aux obligations du cadre légal international.

Parmi les solutions proposées, selon le représentant de la CEDEAO, il y a aussi "l'éducation des filles obligatoire et gratuite jusqu'à 18 ans, la création et le renforcement des infrastructures socio- professionnelles, l'adoption et l'application des lois portants protection des enfants (... )".

Dans le but de "rechercher des pistes de solutions pour une meilleure implication des jeunes dans les actions de lutte contre le mariage des enfants", la CEDEAO veut développer une politique de l'enfance, le plaidoyer, entre autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.