Ile Maurice: Programme électoral - 100% Citoyens veut donner un nouveau souffle à la démocratie

Ils ont décidé de mettre le peuple en avant. José Moirt, Dev Sunnasy et Ivor Tan Yan, de 100 % Citoyens, qui se présentent comme Premier ministre et vice-Premiers ministres respectivement s'ils sont élus, ont hier rendu public leur manifeste électoral.

Comme indique le nom de leur parti politique, le programme a été calqué sur les besoins des Mauriciens avant tout. D'ailleurs, leur slogan pour ces législatives est «Jeter les fondations pour une société axée sur le bien-être.»

Les 25 mesures phares du groupe couvrent plusieurs spectres : la réduction des inégalités, l'abolition des privilèges ou encore une meilleure gouvernance. D'abord, en ce qui concerne la création d'emplois chez les jeunes, le parti propose la mise sur pied d'une école des arts et des métiers, qui inclurait également la formation des sportifs.

La création d'une banque pour les jeunes et les petites et moyennes entreprises (PME), qui pourrait garantir un job à la jeune génération.

Dans le but d'aplanir les inégalités, le groupe propose une refonte totale du système pédagogique.

Le développement de nouveaux piliers économiques est suggéré et pas n'importe lesquels. 100 % Citoyens propose de légaliser le cannabis médical et industriel (le chanvre) et en faire un nouveau créneau économique. Cela, en encourageant les planteurs à s'adonner à cette culture. Le chanvre pourrait ainsi être utilisé dans le secteur agro écologique. Le parti souligne qu'il voudrait imposer un contrôle élargi des prix, incluant l'immobilier. Cela, afin de booster le pouvoir d'achat des Mauriciens.

Référendum sur le cannabis

Mais 100% Citoyens propose de pousser encore plus loin la démocratie. Comment ? D'abord, en invitant les Mauriciens à voter par référendum en ce qui concerne la légalisation du cannabis de loisir. Ensuite, en créant un panel citoyen qui aura pour mission de sélectionner les candidats pour des postes à nomination politique.

La Freedom of Information Act, promise par le gouvernement Lepep pendant la campagne électorale en 2014 mais qui n'a jamais vu le jour depuis, est également mise en avant par 100% Citoyens.

Le parti politique annonce d'ailleurs la création d'un «Open Government». Ce nouveau plan devrait transformer la fonction publique, où l'ingérence politique ne devrait plus exister. L' «Open Government» comprendra également six «super ministères» sous la responsabilité d'un «cluster board» de ministres, qui devraient être 18 au maximum, contrairement au 26 actuels. Ce nouveau système de gouvernement devrait également inclure des parapublics et les collectivités locales. Des institutions telles que la Public Service Commission ou encore la Disciplinary Forces Service Commission devraient fusionner et opérer sous l'égide de l'Equal Opportunities Commission.

100 % Citoyens fait aussi la part belle à l'écologie. Outre le placement du tri de déchets sous la responsabilité de l'État et la création d'un Institut international pour la recherche et l'innovation sur les énergies renouvelables, le parti vise une consommation nationale de 60 % d'énergies renouvelables d'ici 2025.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.