Cameroun: Poliomyélite - L'immunité renforcée à Extrême-Nord

A la faveur de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre cette maladie 24 octobre 2019, les autorités en charge de la santé mettent un point d'honneur sur la sensibilisation.

Dr Shalon Ndoula, coordonateur du Programme élargi de vaccination dans la région de l'Extrême- Nord est formel. Pas de soupçon de poliovirus sauvage dans cette région depuis des années, bien que dans le district de santé de Mada département du Logone et Chari, un cas suspect ait donné des sueurs froides aux responsables en charge de la santé.

«En faisant des prélèvements dans le district de santé de Mada, on a trouvé des virus dérivés qui circulaient. Ils avaient la même parenté que celui détecté au Nigéria. Il s'agissait d'une indication pour dire que le poliovirus sauvage peut y circuler», assure Dr Shalon Ndoula. « La semaine dernière, on a aussi trouvé ce type de virus dans le district de Mandelia au Tchad », ajoute notre source.

Aussi, les responsables en charge des questions de la santé dans la région de l'Extrême-Nord ont-ils mis sur pied une batterie de mesures pour former un rideau de fer contre cette maladie y figure en bonne place la sensibilisation. Une douzaine de radios communautaires de la région diffusent régulièrement des messages allant dans le sens de l'éducation des populations contre la poliomyélite.

L'impératif pour les populations, d'adhérer à la vaccination, d'observer les règles d'hygiène élémentaire, (le lavage des mains, la consommation d'eau potable, l'utilisation des toilettes) y est souligné à grands traits.

Dans le même ordre d'idée, une emphase est mise sur l'importance de l'adhésion des populations aux campagnes de vaccination. « C'est un virus qui se transmet par voie féco-orale comme le choléra », indique le responsable du programme élargi de vaccination à l'Extrême-Nord.

Des plateformes de concertations sont mises en place, tant au niveau régional, départemental, qu'au niveau des districts de santé. Selon les éclairages du Dr Shalon Ndoula, à la faveur de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la poli 24 octobre, ces structures ont organisé des activités de sensibilisation sur toute la région. Ici, on dénombre une centaine d'association de femmes qui ont pris part aux activités, tout comme des milliers de mobilisateurs formés dans les villes et campagnes de l'Extrême- Nord.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.