Afrique Centrale: Protection de la couche d'Ozone - L'Afrique centrale et de l'Est se concertent

Pendant deux jours, des représentants de 12 pays de ces deux régions, réunis à Yaoundé ont parlé des mesures pour limiter les produits appauvrissants dans leurs marchés.

Mercredi et jeudi, le ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded) a réunis les responsables de la protection de la couche d'ozone et les représentants des services douaniers de 12 pays d'Afrique francophone.

Il s'est agit d'un atelier pilote de jumelage et de dialogue parallèle entre ces participants, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). Thème de la rencontre : « Dialogue frontalier entre les fonctionnaires de la douane et les coordonnateurs d'Ozone de douze (12) pays sélectionnés du réseau francophone ».

Ainsi, les participants issus des pays tels que le Burundi, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Congo, le Gabon, le Tchad, la Guinée équatoriale, Djibouti et les Comores, ont échangé sur la nécessité de collaborer afin de renforcer l'application du système de licences relatif au commerce des substances qui détériorent la couche d'ozone.

C'est dans cette optique que le ministre, Pierre Hele a précisé, en ouvrant les travaux, qu' « il s'agit de faire le point sur la mise en œuvre des obligations de la convention de Vienne portant sur la protection de la couche d'ozone et du protocole de Montréal relatif aux substances qui substances qui appauvrissent la couche d'Ozone(Sao) ».

A l'issue de cette rencontre, des résolutions fermes sont attendues dans le but d'empêcher le transit non autorisé des substances qui détériorent la couche d'Ozone.

La rencontre vise également l'amélioration de la mise en œuvre des systèmes de licences et quotas avec une approche globale visant à attribuer les quotas dans la perspective des Sao sur le marché des pays représentés à Yaoundé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.