Congo-Kinshasa: Après les pluies diluviennes - Gentiny Ngobila fonce vers les causes des inondations !

Des pluies diluviennes et orageuses qui se sont abattues à Kinshasa, depuis le début de la semaine dernière, ont causé de nombreux dégâts dont les inondations, des pertes en vies humaines, des érosions, et autres.

A cet effet, le Premier citoyen de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, est descendu le samedi 26 octobre 2019, dans plusieurs coins de la capitale, afin de palper du doigt les réalités sur terrain. Constat amer, Gentiny Ngobila a réalisé quelques causes de ces innombrables dégâts qui endeuillent Kinshasa. Et, a par ailleurs annoncé la tenue prochaine d'une conférence sur les inondations, sous le haut patronage du Chef de l'Etat, Tshisekedi Tshilombo.

A Kinshasa, l'adage d"'après la pluie vient le beau temps" ne tient même pas une seule seconde car, la population Kinoise ne fait pas seulement des prières quand elle s'annonce mais elle souffre énormément pendant et après la pluie. C'est un constat amer que Gentiny Ngobila Mbaka a fait le week-end dernier, après avoir effectué une ronde à travers la ville où il a remarqué des dommages causés par les déluges dans la capitale, spécialement le vendredi 25 et samedi 26 octobre.

Le Premier citoyen de la ville de Kinshasa a promis de d'agir rapidement face à cette situation qui scandalise les Kinoises et kinois et qui les empêche de fermer l'œil de la nuit et de vaquer à leurs occupations sans inquiétudes. « Après avoir sillonné la ville, nous avons constaté que les eaux de ruissellement débordent à cause des constructions anarchiques le long de lit de nos rivières, sur les collecteurs, les égouts et les caniveaux», a-t-il dit, tout en annonçant l'organisation d'une conférence chapeautée par le Chef de l'Etat, sur les inondations.

«Sous l'égide du Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, nous allons organiser une conférence le mois prochain, sur la problématique des inondations à travers la ville de Kinshasa, afin que chacun arrive à prendre ses responsabilités en main et avoir le courage politique de prendre des décisions qui arrangeront tout le monde», a-t-il signifié. Pour lui, la population kinoise doit s'impliquer dans les différentes initiatives des autorités pour relever spécialement les défis de la salubrité et redorer l'image de Kinshasa.

« La ville de Kinshasa n'a été construite pour 500 mille personnes. Mais, aujourd'hui, il y a eu débordement et les ouvrages n'ont pas été adaptés à la situation actuelle. Ceci étant, des démolitions ou encore des déviations des ouvrages de drainage vont bientôt intervenir, d'où, les congolais doivent s'assumer sinon, la ville de Kinshasa connaîtra continuellement des inondations", a-t-il martelé, tout en rappelant qu'il compatit avec toutes les familles qui ont connu des pertes en vies humaines à cause de ces orages.

Quant à cette ronde, elle a connu 5 étapes. Elle est partie de l'arrêt Socimat, sur l'Avenue Adama dans le quartier Basoko où la rivière de la Gombe qui serpente ce coin de la ville connaît des terribles débordements. Il s'avère que cela est dû aux constructions anarchiques qui ne permettent pas de placer correctement les engins afin de procéder au curage de ladite rivière pour permettre aux eaux de passer rapidement et de se jeter sur le Fleuve.

Après Gombe, la délégation conduite par le gouverneur est descendue au quartier Pakadjuma où il y a eu des pertes des maisons et l'affaiblissement d'un pont qui permet à deux rives de communiquer parfaitement.

Au troisième circuit, le pont Forgeron à la première rue, Limete Funa, où la passerelle submergée par l'eau souffre d'un manque de drainage. Dans la troisième étape, le cortège du Gouverneur s'est rendu au pont Gizenga, à la 12ème rue Limete, dans le quartier Mombele où les immondices jetées par la population, ont totalement recouvert la rivière, ne permettant pas à l'eau de circuler librement.

Au tour du pont Kianza, reliant la commune de Lemba à celle de Ngaba, le même constat de construction anarchique ainsi que le manque de curages de cette rivière.

La dernière étape était une descente sur le rond-point huileries où des eaux de pluies qui débordent de l'avenue Kabambare viennent stagner sur la chaussée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.