Sénégal: Campagne de sensibilisation et de lutte contre le cancer «Octobre Rose» 2019 - Sur plus de 2500 femmes depistées, 10 % ont des lésions

28 Octobre 2019

Dans le cadre de la campagne « Octobre Rose » de cette année 2019, la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca) a consulté plus de 2500 femmes entre Podor, Dagana et Dakar.

C'est le Dr Fatma Guénoune, présidente de la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer ( Lisca) qui l'a fait savoir avant-hier, samedi 26 octobre, lors de la journée de dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus organisée au stade Léopold Sédar Senghor.

«Cette année, c'est notre dixième édition d'Octobre rose au Sénégal. Nous avons consulté plus de 2500 femmes entre Dakar, Podor et Dagana. A Dagana, nous avons consulté plus de 600 femmes, à Podor 800 et nous sommes aujourd'hui à environ 2500 femmes examinées ».

Cette annonce a été faite par la présidente de la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca) Dr Fatma Guénoune.

C'était avant-hier, samedi 26 octobre, lors de la journée de dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus qui s'est tenue au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar. Elle ajoutera qu'il y a 10 % de lésions précancéreuses qui ont été détectés dans l'ensemble.

Dr Fatma Gueoune se réjouit ainsi du fait qu'aujourd'hui, le tabou sur les cancers féminins soit levé au Sénégal. « Ces dernières années, nous avons constaté que les femmes sont préoccupées par leur santé.

Parce que les cancers les plus importants au Sénégal, ce sont les cancers féminins et quand on fait appel aux femmes, elles viennent en masse. Cela veut dire que la sensibilisation a fait effet », a-t-elle remarqué.

Selon elle, ce regain est dû également à la mesure de la gratuité de la chimiothérapie des cancers gynécologiques prise par l'Etat du Sénégal.

« Je pense que c'est l'une des raisons pour lesquelles on a beaucoup plus de femmes qui viennent se dépister. Lors de notre première journée du 5 octobre, nous avons vu 1137 femmes venir.

Habituellement, on avait moins de 1000. Avant les femmes disaient qu'on n'a pas les moyens de se soigner, donc on ne va pas aller se faire dépister.

Mais quand, maintenant elles ont la chance d'avoir le traitement gratuit, elles viennent volontairement se faire dépister », a noté la présidente de la Lisca..

La Lisca n'est pas seule dans cette lutte contre le cancer, car depuis 4 ans, elle est accompagnée dans son combat par la société Dubaï Port World dans le cadre du programme « Octobre Rose ». En effet chaque année, Dp Wolrd alloue un budget d'une vingtaine de millions à la Lisca.

« Nous avons souhaité accompagner la Lisca dans le cadre du programme Octobre rose qui vise à combattre le cancer. Depuis 4 ans, nous avons pu couvrir les districts de Rufisque. Louga, Saint-Louis et Diourbel.

Cette année, on est à Podor et à Dagana. Il s'agit de former le personnel médical, de leur donner les connaissances et les compétences nécessaires pour pouvoir dépister les cas de cancer.

Nous offrons également à ces districts sanitaires un appareil de cryothérapie qui permet dès la constat de lésions précancéreuses de pouvoir les fixer et de pouvoir, par le biais de la Lisca, avoir un suivi particulier », a fait savoir Khady Diaw, directrice des ressources humaines de Dp World Dakar.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.