Congo-Kinshasa: Incendie au bâtiment abritant CCTV, CKTV et Ralik

C'est un début de la semaine noir pour les employés des médias de l'opposant Jean-Pierre Bemba. Le bâtiment abritant les installations des chaînes de télévision: Canal Kin Télévision (CKTV), Canal Congo télévision (CCTV) et Radio Liberté Kinshasa (Ralik), a pris feu ce lundi 28 octobre 2019 autour de 12 heures.

Selon les témoins de la scène, le feu serait parti d'un court-circuit. Et, cela a causé d'importants dégâts matériels. « Du coup, J'ai vu les gens sortir rapidement du bâtiment. Pour les gens qui étaient à l'intérieur, le feu serait parti du studio de la radio. Les confrères étaient à l'intérieur mais ils sont sortis », a expliqué à Lepotentieloneline.net, Junior Lokese, cameraman à Canal Kin télévision.

Pour sa part, le journaliste Mario Ambongo de la CKTV, a expliqué que « les amis m'ont dit que le problème était au niveau d'un split qui avait disjoncté et il y a eu le feu. Nous sommes tous sortis et pour l'instan, il n'y a aucun blessé. Nous à Canal Kin, on a pu sauver quelques matériels. Donc, le plateau, la régie tout a pris feu avec les matériels de CCTV ».

Cependant, la régie et le studio de CCTV sont calcinés. Alors qu'à Canal Kin télévision, quelques matériels ont pu être récupérés.

Par ailleurs, la population regrette de la lenteur du service de l'Hôtel de ville qui a envoyé le véhicule anti-incendie en retard.

Ce genre d'incendie devra interpeller l'Hôtel de ville pour installer ses services dans des lieux stratégiques de la ville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.